Trouver le sentier de la Baïse qui rejoint le port à l'abbaye de Flaran, n'est pas une évidence

DSC06614.JPG

Par manque de signalisation visible, des touristes belges ont pris la départementale qui est extrêmement dangereuse

Ce n'est pas bien méchant mais cela ne doit plus se reproduire. Ces jours-ci, des touristes belges à bord d'un bateau loué à la compagnie Le Boat ont accosté au port de Valence-sur-Baïse. Ils étaient 8  de la même famile,  grands-parents ; enfants ; petits-enfants. L'après-midi, la grand-mère, sa fille, son petit-fils âgé de 8 ans accompagnés de deux chiens ont décidé de se rendre à pied à l'abbaye de Flaran. Passés par les bâtiments de la Halte Nautique, ils n'ont donc pas vu le panneau indiquant la direction du Sentier de la Baïse. Ils se sont donc aventurés sur la Route Neuve. Je dis bien aventurés car cette voie est très fréquentée par des véhicules dont de nombreux camions. Au retour, me direz-vous, pourquoi n'ont-ils pas pris le sentier de la Baïse ? La raison est toute simple : aucun panneau au sortir de l'abbaye n'indique la direction à prendre, à droite. Quand vous êtes arrivés par la gauche, que vous voyez Valence sur son piton à gauche, tout naturellement vous reprenez le même chemin qu'à l'aller, et là vous êtes en grand danger.

Comme me disait en souriant la touriste belge : ce n'est pas une histoire belge. Le Conseil Départemental aura tôt fait de rectifier le tir en installant un panneau bien visible dans le parc de Flaran et en doublant celui du port. Pour finir je dirai que ces touristes étaient enchantés d'avoir navigué sur la Baïse, une rivière qui a beaucoup de charme et qui est très bien entretenu par les services du Conseil Départemental.

Claude Laffargue

DSCN1012.JPG
Les premiers touristes à quai au port de Valence sur Baïse.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles