Nogaro – Aperçu de 2 expositions Claude Nougaro

À la mairie et à la cité scolaire

0 reproduction du 2e dessin 1bis 190517.jpg

Les curieux fans de Claude Nougaro ont jusqu’au 23 mai pour venir voir deux expositions intéressantes sur les œuvres de l’artiste : l’une - « Me voici » - dans la salle du conseil de la mairie, est consacrée à des dessins originaux de Claude Nougaro ; l’autre - « Nougaro des villes, Nougarat des champs » - au Centre de documentation et d’information (CDI) de la cité scolaire, donne un aperçu des textes des poèmes et des chansons de l’artiste. À l’exposition de la mairie, des textes remarquables d’Hélène Nougaro et d’une dame compositrice décrivent les dons et le travail de Claude, mort en 2004. Un artiste qui éprouvait lui aussi, après Baudelaire, Verlaine, Proust et d’autres, la convergence du verbe de la musique et de la peinture.

L’association Claude Nougaro

C’est l’association Claude Nougaro (1) qui a mis en place ces deux expositions. Elles ont pour but de préparer la grande journée hommage de ce samedi 20 mai (2) où il y aura notamment un concert à 15 heures à la salle d’animation et un spectacle à ne pas rater à 21 heures au cinéma-théâtre.

On trouvera quelques photos des dessins exposés : le photographe demande qu’on veuille bien l’excuser, car les photos ont des reflets désastreux et, sur certains, la grille du support est visible : il reste donc au lecteur d’aller voir les originaux en vrai…

Petit choix de textes parmi ceux exposés au CDI

Paysan, paysâme

Si j’étais paysan, tu serais paysâme

J’ai trouvé ce mot sur mes pas

Tu germais dans mon sillon, graine de sésame

Mon grain de peau, mon pain, ma foi

...Un pays sans paysan n’est pas un pays

Je ne serais pas sans ma paysâme

 

Montparis

De mon Sud suant son soleil noir

Tu m’aspirais, Paname

Auberge étoilée où s’attablaient

Les affamés de flammes

Port étincelant où débarquaient

Tous les marins de l’âme,

J’accourus vers toi, Paris !

 

Paris Mai

Mai mai mai Paris maintenant

Mai mai mai Paris

Le casque des pavés ne bouge plus d’un cil

La Seine de nouveau ruisselle d’eau bénite

Le vent a dispersé les cendres deBendit

Et chacun est rentré chez son automobile

(1) http://www.assonougaro.com/ (2) http://lejournaldugers.fr/article/19711-nogaro-hommage-a-claude-nougaro

1er dessin 1bis 190517.jpg
Dessin original
3 reproduction du 2e dessin 1bis 190517.jpg
Dessin à partir de l'original ci-dessous
2e dessin 1bis 190517.jpg
Dessin original
4e dessin Premier baiser 1bis 190517.jpg
Dessin original
5e dessin 1bis 190517.jpg
Dessin original
7 dessin 1bis 190517.jpg
Dessin original
6Ouvrages sur Claude Nougaro 1bis 190517.jpg
Ouvrages sur Claude Nougaro

Suggestion d'articles
Commentaires
Suggestion d'articles
Menu