L'antenne de la Ligue contre le cancer de Nogaro se construit

0 DR Rolande Delord 1bis 030922 copie.jpg

Avec des soignants et une douzaine de bénévoles

Non, Rolande Delord, conseillère municipale, présidente de l'association Don du sang Nogaro Aignan, ne sera pas la responsable de la future antenne de La Ligue contre le cancer de Nogaro, comme nous nous y attendions : elle est trop occupée.

Mais elle travaille activement à la mise sur pied de cette antenne qui va voir le jour vers la fin de septembre 2022 et qui sera logée à l'hôpital de Nogaro. La date d'ouverture ne sera connue que lorsque les membres de la future antenne auront suivi une formation spécifique. Ce qui ne va pas tarder. Cette antenne permettra aux malades et à leurs proches de bénéficier gratuitement des différents soins de support. Sans avoir besoin d se déplacer à Auch ou ailleurs.

Il y aura, en principe, trois responsables : André Delord, médecin, Françoise Manas, infirmière et Ophélie Perreu, ostéopathe à la Maison de santé de Nogaro.

Lors du marché étendu samedi 3 septembre à Nogaro, les responsables ont répondu aux questions du public et accueilli deux nouveaux bénévoles. Ce qui porte à une douzaine le nombre de bénévoles, sans compter les soignants. Le maire, Christian Peyret, Christine Campistron (1re adjointe), Joseph Belkri (2e adjoint), Maryse Martinot (3e adjointe), Rolande Delord et Josiane Lapeyre (conseillères municipales) étaient présents aux côtés des bénévoles.

Ce qui montre bien l'importance que la municipalité de Nogaro attache à cette antenne.

À noter que les bénévoles ont souhaité annoncer aussi le prochain Octobre rose de La Ligue, contre le cancer du sein (vu l'ombrelle rose sur la photo?).

Rappel du rôle de la Ligue

Voici ce qu'a explique Nadia Benoit, présidente du comité du Gers de la Ligue, lors de la réunion d'information du 25 mai 2022 à Nogaro. Elle expose ainsi le rôle prioritaire de a Ligue : :

  • remédier au problème de mobilité des malades et des aidants – qui n'ont pas toujours les moyens physiques et financiers pour se déplacer - en créant des antennes locales,

  • accompagner les malades quand ils ne sont pas à l'hôpital : noter qu'extrêmement peu de personnes malades se font connaître alors que 1 200 malades gersois pourraient être accompagnés ; notamment par les conseils d'une psychologue, d'une diététicienne et d'une socio-esthéticienne (pour des postiches etc.) de la Ligue, ainsi que par des cours de gymnastique adaptée (cours collectifs) et des ateliers d'arts plastiques.

En effet, les malades reçoivent d'excellents conseils quand ils sont à l'hôpital, mais, une fois revenus à la maison et en traitement, ils sont seuls. Sauf si la Ligue est en mesure de les accompagner, eux et leurs aidants.

N.B. - Sur la photo (communiquée par Rolande Delord) : Joseph Belkri, Christian Peyret, Josiane Lapeyre, Françoise Manas, Rolande Delord, Ophélie Perreu, Christine Campistron et Maryse Martinot.

4 André Delord France Lasserre Nadia Benoit Christian Peyret 1bis 180522.jpg
André Delord, France Lasserre (bénévole) Nadia Benoit et Christian Peyret à la réunion du 25 mai 1bis 180522.jpg
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles