Face au TOAC le VCGB a montré deux facettes dans son jeu

P1730390.JPG

Résigné en première mi-temps, Valence-Condom a réagi magnifiquement en seconde période, mais trop tardivement

Basket-Ball

Nationale masculine 3, 4e journée

Valence-Condom : 64   

TOAC : 72

LIEU : VALENCE-SUR-BAÏSE (Salle Jacques-Baurens). SPECTATEURS : 400 environ. ARBITRES : Saïf Zaghrioui et Robin Franck. QUART TEMPS : 11-22, 17-23, 15-12, 21-15.Mi-temps : 43-57.

Valence-Condom : 23 tirs réussis sur 61 tentés dont 6 sur 19 à trois points. 12 sur 15 aux lancers francs. 14 fautes personnelles; pas de joueur sorti pour 5 fautes.

Les marqueurs : Patey (9), Popotte (-), Trépout (4), Dufau (8), Diaby (6), Uneau (3), Assim (3), Danjou (5), Petris (26).
TOAC : 29 tirs réussis sur 62 tentés dont 10 sur 24 à trois points. 4 sur 10 aux lancers francs. 16 fautes personnelles; joueur sorti pour 5 fautes : Gomis (38e).

Les marqueurs : Couret (8), Fedensieu (2), Guy (-), Brice (21), Gomis (11), Mayeta (3), Boulaire (6), Dabadie (-), Collin (6), Vaty (15).

Pour son second match à domicile, le VCGB héberge le grand favori du championnat, le TOAC, (Toulouse Olympique Aérospatiale Club), une rencontre qui s’annonce délicate pour les Gersois. Ce sera le cas avec un résultat qui est logique mais qui laisse des regrets chez les locaux qui n’ont pas cru en leurs chances notamment en première mi-temps. Car les des deux derniers quarts temps sont à l’avantage des protégés de Thomas Baurens lesquels ont montré, hélas un peu tardivement, qu’ils pouvaient contenir les Toulousains.

Valence-Condom subit

Les visiteurs d’entrée mettent en évidence l’international français, Ludovic Paty, et l’américain, Tyreece Brice, (6 à 0). Le meneur de jeu, Nathan Dufau, et l’ailier, Brice Petris, prennent leurs responsabilités en s’offrant trois paniers qui évitent l’envolée visiteuse. Le TOAC  qui domine grâce à ses intérieurs omniprésents dans les deux raquettes se gave de ballons face à une équipe locale qui pare au plus pressé. En alignant en fin du premier quart temps un 7 à 0, les visiteurs semble vouloir faire un cavalier seul, (11 à 22 à la 10e). Cela se confirme lors du second quart temps avec toujours des Toacistes qui d’entrée alignent un autre 7 à 0, (13 à 27 à la 12e). Avec Aurélien Patey, malgré toute sa bonne volonté de s’imposer sous le cercle des visiteurs, Valence lâche du lest au fil des minutes face à une équipe visiteuse qui récite son basket, (19 à 43 à la 27e). Un écart de 24 points qui ressemble à un naufrage. Valence-Condom grâce à l’omniprésence du meneur, Nathan Dufau, se ressaisit par Brice Petris et un tir primé de Pierre-Louis Danjou pour conclure avec un écart de 17 points, (28 à 45 à la 20e).

La réactivité des gersois

 A la reprise les Gersois dévoilent leur intention, celle de mourir les armes à la main. Donnant beaucoup plus de volume à leur jeu en étant plus combattifs en défense et plus percutants en attaque, ils prennent à la gorge les Toulousains obligés de lâcher du lest. C’est donc une toute autre équipe locale qui évolue sur son plancher. Cela fait plaisir à voir cette réaction d’orgueil que Brice Petris concrétise le plus souvent avec 13 points dans le dernier quart temps. Le TOAC s’en remet à ses cadres dont les inévitables, Ludovic Vaty et le meneur Tyreece Brice pour éviter le pire après avoir encaissé un 9 à 0, (64 à 71 à la 39e). C’est suffisant pour les Toulousains d’empocher la victoire et frustrant pour les Gersois qui échouent sur le fil.

Déclaration

Thomas Baurens, entraîneur de Valence-Condom : « Un match ne commence pas à la 24e minute de jeu face à une équipe de niveau de nationale 2. On encaisse seulement 27 points en seconde mi-temps contre 45 en première mi-temps, preuve que nous n’avons pas eu la même intensité sur tout le match. On attend d’avoir le dos au mur pour réagir. Sur cette rencontre les joueurs sortent quand même la tête haute même s’ils se sont économisés durant les 20 premières minutes ».

P1730391.JPG
P1730391.JPG
P1730412.JPG
P1730412.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles