Le VCGB a fait durer le suspens

P1730093.JPG

Les basketteurs de Valence-Condom ont mis Oloron à genoux lors de la deuxième prolongation

Basket-ball, Nationale 3 masculins

Valence-Condom : 112

Oloron : 101

LIEU : VALENCE-SUR-BAISE (Salle Jacques-Baurens). SPECTATEURS : 400 environ. ARBITRES : Hugo Quintana et Céline Guiraud. Fin du temps règlementaire : 79-79. QUART TEMPS : 19-21, 19-24, 28-21, 13-13, 7-7, 26-15.

Valence-Condom : 38 tirs réussis sur 71 tentés dont 14 sur 31 à trois points. 22 sur 30 aux lancers francs. 25 fautes personnelles; un joueur sorti pour 5 fautes : Daouda Diaby.

Les marqueurs : Patey (12), Popotte (5), Trépout (2), Dufau (22), Diaby (10), Uneau (4), Assim (12), Danjou (7), Petris (38).
Jeanne d’Arc d’Oloron : 38 tirs réussis sur 69 tentés dont 11 sur 25 à trois points. 14 sur 24 aux lancers francs. 30 fautes personnelles; joueurs sortis pour 5 fautes : Medenouvo et Marchand.

Les marqueurs : Medenouvo (21), Delorme (13), Y. Goussies (12), Vragar (7), Marchand (9), F. Goussies (-), Ferrer (15), Denis (16), Jakubowski (3), Marchand (5).

La nouvelle formation de Valence-Condom était à découvrir ce samedi soir 25 septembre lors de la venue d’Oloron, une formation aguerrie de nationale 3. Un premier test à domicile donc pour les Gersois qui  se devaient de confirmer leur performance réalisée à Cahors-Sauzet. Ils y sont parvenus tant bien que mal en se sortant des griffes adverses, ce sera d’ailleurs lors de deux prolongations.

Mano a mano

C’est avec une certaine fébrilité que les locaux entament la rencontre alors que les visiteurs alignent d’entrée un 5 à 0. Le meneur Nathan Dufau stoppe les prétentions des béarnais en allant défier leur défense et en alignant un tir primé. Le match est maintenant lancé avec un coude à coude entre les deux formations qui est quand même favorable aux protégés de Marcel Tréméa. Toujours devant, Oloron  par sa défense se fait respecter dans sa raquette obligeant le VCGB à s’exprimer par ses extérieurs dont Brice Petris. Après avoir obtenu un premier avantage, (28 à 26 à la 13ème), Valence connaît un coup de mou en encaissant un 8 à 0 (28 à 34 à la 16ème). Moment choisi par l’intérieur, Aurélien Patey, pour entrer en action en allant défier les visiteurs sous leur panier. Une séquence qui fait du bien aux gersois avec 8 points à la clé, et Valence limite l’écart, (38 à 45 à la 20ème).

La seconde mi-temps se déroule sur le même tempo. Celui-ci est arrêté durant une vingtaine de minutes suite au violent orage qui s’abat sur Valence provoquant des coupures d’électricité qui empêchent les compteurs temps et points de fonctionner, (58 à 61 à la 27ème). A la reprise la tension sur le parquet montre d’un cran, chacune des deux formations cherchant à réaliser un break définitif. Il n’en est rien tant pour les locaux que pour Oloron lesquels logiquement partagent les points à la fin du temps réglementaire, (79 à 79 à la 40ème).

Une seconde prolongation de rêve

La première prolongation est pleine d’espoirs pour les locaux qui alignent un 5 à 0 par Nathan Duffau. Ce n’est pas suffisant pour faire douter les béarnais qui recollent au score et la rate la victoire sur un lancer franc manqué à l’ultime seconde de jeu, (86 à 86 à la 45ème).

Le scénario est tout autre pour la seconde prolongation avec des gersois qui se lâchent complètement face à des visiteurs à bout de souffle. Telle une tornade, les Valenciens alignent 5 tirs primés par Nathan Dufau (1) et Brice Petris (4) et 3 autres paniers face à une défense béarnaise aux abois. C’est suffisant pour empocher une seconde victoire consécutive.

 Thomas Baurens, entraîneur du VCGB : « Nous ne sommes pas bons en première mi-temps, on a du mal à rentrer dans le match surtout défensivement. Par contre nous négocions bien le quatrième quart temps et les prolongations où le groupe se lâche. Le groupe a montré une grosse force mentale, cette victoire ne peut que renforcer l’identité de l’équipe ».

L'attaque gersoise cherche une solution.
Phase de jeu.
Phase de jeu.
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles