Atelier de pressage de disque vinyle

vinyl garcia.jpg

Un savoureux goût d'antan

Vinyle Garcia : première usine de pressage de disque vinyle du sud de la France.

La plupart des marciacais connaissent déjà Francesca et Simon : cela fait bien trois ans à présent qu’ils vivent ici. Elle est italienne, lui est originaire de Tarbes. Ils sont arrivés à Marciac avec une idée en tête bien précise : se lancer dans une entreprise de vinyles. Le projet, ça fait longtemps qu’ils le mûrissent. Ils projetaient de s’installer dans une grande ville, comme Toulouse par exemple. Mais les contraintes économiques et le besoin de place leur on fait tourner leur regard vers d’autres horizons. C’est là que Marciac s’est présenté comme une évidence : la qualité de vie de la campagne et la place de choix du village dans le monde culturel étaient appropriés. Mr Jean-Louis Guilhaumon, maire du village, partage évidemment leur enthousiasme pour un tel projet.

Une affaire qui tourne.

Avec l’aide des institutions locales, le rêve de Simon Garcia devient petit à petit réalité. Le chemin a été long mais bientôt Marciac sera la marque de référence du monde des disques vinyle du sud de la France. Sur le chemin de cette aventure, Simon a rencontré Pierre Deffes, de Beaumarches, qui s’embarque dans ce projet, en gestation depuis 20219.

Le disque vinyle : un produit culte.

Depuis que les CD’s, invention révolutionnaire de James Russell, ont bouleversé l’industrie musicale, il existe peu de sites de production de disques vinyles qui aient perduré. La plupart du temps, les artistes attachés à l’idée de sortir leurs albums sous ce format étaient quasiment contraints de se tourner vers des entreprises étrangères. En France, 30 après l’avènement des disques compacts par Sony et Philips, Simon et Pierre voient le retour au son analogique comme une évidence. Ils sont parmi les rares entrepreneurs à se lancer dans cette aventure du come-back du vinyle. Et ils sont à Marciac.

Bientôt l’ouverture de Vinyle Garcia.

En premier lieu, il fallut trouver un local où envisager de s’installer. Les études de projet et les démarches administratives allaient être longues. 

Depuis plusieurs mois, ils ont étudié tous les aspects techniques. Le choix s’est porté sur une presse automatique suédoise Alpha Toolex AD 12 de haute performance. Avec les aléas de la crise sanitaire, elle a mis du temps à arriver à Marciac. Pendant ce temps, Simon, Pierre et les amis toujours là pour donner un coup de main ne sont pas restés les mains croisées. Le bâtiment de 350 m² qui hébergera cette presse automatique a subi une transformation radicale. Le propriétaire des murs ne doit plus reconnaître son local. Il faut dire que les installations sont imposantes. Electricité, plomberie, peinture, Simon est sur tous les fronts.

Maintenant l’entreprise Vinyle Garcia va pouvoir démarrer. Les essais vont bon train. Déjà des clients viennent visiter les installations. Des commandes sont déjà au planning des prochains mois. Simon et Pierre sont catégoriques : fin août tout sera prêt pour lancer la production. Soutenu par le contrat Croissance, avec le soutien de la région Occitanie, c’est donc une nouvelle entreprise qui voit le jour à Marciac.

Leurs prestations :

Les prestations offertes par Vinyle Garcia vont du mastering à l’emballage. Ils travaillent en lien avec studio pour travailler le spectre fréquentiel du master afin d’équilibrer les basses et les aigus pour une qualité optimale du son. Un fois le master modifié celui-ci est gravé sur un disque vierge d’aluminium recouvert d’une laque. Un graveur, avec un burin chauffé, dessine les micro-sillons du disque en production. Ensuite vient la phase galvanoplastie. Par des traitements superposés, elle crée une matrice – une sorte de moule en négatif– pour chaque face du disque. Entrent en jeu nos comparses. Les matrices sont disposées sur les plateaux de la presse. Un « cake » en PVC est alors mis au centre de la machine avec les labels (macarons), pour y être pressé par vapeur. En 25 secondes, la masse originelle de matière première se transforme en disque. L’objet prend forme, il est alors ébarbé puis stocké dans une sous-pochette. Voilà votre 33 tours made in Marciac.

Vinyle Garcia a recourt ensuite à une entreprise externe pour la réalisation des pochettes et des labels. Une fois le vinyle mis en pochette, il est cellophané et encartonné pour être expédié au client. A partir de 100 exemplaires, tous les projets de 33 tours peuvent être envisagés. Sur Marciac, cela donne des idées : les collégiens de Marciac enregistrent régulièrement leurs concerts de fin d’années sur des disques digitaux ; peut être aura-t-on bientôt l’occasion de les écouter sur le format vinyle ?

Contact - Vinyle Garcia - 78 chemin de Ronde, 32230 Marciac - vinylegarcia.com -  06 12 34 56 84 - 06 16 91 30 54 - vinylegarcia@gmail.com

Nicolas Hamon

vynyl garcia.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles