Menu

CHS du Gers, les soignants poursuivent leur mouvement

P1690420.JPG

"Il n'est pas envisageable d'accepter la solution d'hébergement des Ados dans les conditions proposées par la direction", estiment les soignants

Le rendez-vous avait été programmé le jeudi 6 mai lors de la rencontre entre la direction et les soignants du Centre hospitalier spécialisé, CHS. Ces derniers se sont donc retrouvés ce mardi 11 mai en début d’après-midi face à la direction qui s’était engagée à communiquer sur la solution d’hébergement des adolescents actuellement hébergés à la clinique des Ados qui doit faire l’objet de gros travaux.

Le directeur du CHS après avoir eu l’avis et la conclusion du collège médical dévoile que le transfert des Ados se fera à l’Unité de réinsertion, UDR, où sont hospitalisés 20 patients adultes. Du fait de l’arrivée des Ados dans cette unité, 8 chambres seront fermées « ce qui va réduire l’offre de soins », précise le délégué CGT, Fabrice Lamarque.  Et ce dernier d’ajouter : « Les cinq Ados bien qu’ils soient isolés dans des chambres en bout d’un couloir, il y aura cependant un problème de surveillance avec les adultes, nous ne pouvons pas accepter cela, tout comme le manque d’effectif avec seulement un soignant alors qu’il en faut deux ».

Fabrice Lamarque fait remarquer aussi « qu’à l’unité Jamet, le manque de soignants est récurrent puisque le service fonctionne en demi-effectif, (4,5 agents sur 9) ».

A l’issue de l’entretien avec la direction du CHS, les soignants ont tenu une assemblée générale et ont décidé de poursuivre leur mouvement. Ils seront vendredi 14 mai au vaccinodrome du complexe du Mouzon à Auch pour accueillir le premier ministre, Jean Castex. Puis le jeudi 20 mai, ils défileront à partir de 14 h 30 du CHS vers l’ARS d’Auch.
P1690427.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles