Menu

La Carte aux trésors, l'auscitain Kévin Gessler révèle les coulisses de l'émission

P1690214.JPG

Le candidat "bleu" revient sur sa participation à ce jeu d'aventure qui sera diffusé mercredi 5 mai sur FR3

L’auscitain Kévin Gessler, 27 ans, a fait une escapade de trois jours dans l’Allier laissant le domaine de Joÿ à Panjas de 170 ha entre les mains de son père et de sa sœur, c’était les jeudi 17 et vendredi 18 septembre derniers. Deux journées qui resteront gravées dans sa mémoire puisqu’il participait à l’émission « La Carte aux trésors dans l’Allier » animée par Cyril Féraud.

L’obstacle de la sélection

Le premier surpris à la participation de ce jeu d’aventure, c’est bien Kévin qui a dû franchir plusieurs obstacles avant d’avoir le sésame pour filer dans l’Allier, il s’en explique : « Outre mes passions pour la géographie, la météorologie, le vin, et le tennis, j’aime bien les défis, je me suis donc inscrit en mai à « La Carte aux trésors ». Ce n’était qu’une première étape puisqu’ensuite j’ai dû remplir un second formulaire plus complet, participer en juillet à une « visio » où je suis testé au travers de plusieurs questions et passer enfin une visite médicale. Je n’ai pas attendu très longtemps pour avoir la réponse laquelle est arrivée en juillet me disant que j’étais sélectionné pour participer à l’émission ».

La poisse pour arriver à Vichy

Voilà donc notre Gersois sur les starting-blocks prêt à partir pour rejoindre Vichy, lieu du rendez-vous. Il quitta Auch pour prendre l’avion à Toulouse, là coup du sort, le vol est annulé. Il part à la gare Matabiau de Toulouse pour prendre le train, c’est alors que la directrice de casting, Marina Mazet, l’informe de retourner à l’aéroport où un taxi l’attend pour l’amener à Vichy. Kévin arrivera avec une demi -journée de retard qui ne lui permettra de s’acclimater à l’hélicoptère. « A mon arrivée, ma concurrente Bérénice me dira que je suis un « poissard » en raison de mon retard », fait remarquer Kévin. Etait-ce prémonitoire pour Bérénice ou pas, nous le saurons en regardant l’émission ce mercredi 5 mai sur FR3 à 21 h 05.

Conditions de jeu extrême pour découvrir la zone de jeu

« Ce sont quatre hélicoptères (Un pour chacun des candidats, un pour Cyril Féraud, un pour la régie) et une quarantaine de personnes (cadreurs, caméramans, agents de sécurité…) qui assurent le déroulement de l’émission », dévoile Kévin Gessler.

Quant au jeu sous une chaleur torride (35 degrés à l’ombre et 40 degrés dans l’hélicoptère), Kévin dévoile qu’il portait un sac à dos de 7 kg, le caméraman lui portait 18 kg et que le pilote était JC. C’est dans ces conditions qu’il découvrira la zone de jeu qui l’amènera le long du Val d’Allier, de Moulins au nord, à Vichy au sud, en passant par Saint-Pourçain et Lapalisse. L’occasion de découvrir de magnifiques châteaux dont ceux de la dynastie royale, les Bourbon. Mais aussi le thermalisme et l’eau de Vichy seront au menu des énigmes sans oublier « le plus surprenant embouteillage de France… ».

Tenu par le secret

« Nous n’avons pas le droit de dévoiler le résultat. Il était interdit de prendre des photos et d’avoir un téléphone portable », souligne le candidat bleu. Mais il reconnait qu’il a fait « une boulette » lors de la seconde énigme et avoue cependant qu’il a eu une grosse pression lors de la première énigme. Enfin, il estime que ce jeu demande beaucoup de réflexion, qu’il faut une part de chance, de la stratégie et de la culture.

En attendant mercredi soir, la bande annonce de l'émission :

 

 

 

 

 

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles