Menu

Méthanisation : Abivia a écrit au Premier Ministre

Capture d’écran 2021-04-05 100855.jpg

Abivia communique :

ABIVIA, Association Bien Vivre en Astarac et Fezensac, membre du Collectif National Vigilance Méthanisation Canal Historique, lutte contre un projet de méthanisation dans la vallée de l’Osse sur les communes de Montesquiou et Saint-Arailles, sur le bassin versant en amont de Vic-Fezensac.

L’association craint que ce type d’installation, en autocontrôle, n’évolue vers une dimension agro-industrielle, comme c’est le cas sur le site d’un des associés.

La vallée de l’Osse et son territoire, dans un contexte de déficit hydrique et de besoin d’amélioration de la qualité des eaux, subiraient des conséquences lourdes dans les domaines environnementaux, sanitaires, socio-économiques et touristiques.

Les accidents de méthanisation sont de plus en plus nombreux et impactent durablement les sols, à un niveau tel que le Sénat a ouvert une mission d'information sur « la méthanisation dans le mix énergétique : enjeux et impacts »

De plus en plus de collectifs et d’associations se lèvent contre cette industrialisation forcée de nos campagnes dont les conséquences sur l’air, l’eau, les sols et la santé des citoyens peuvent être dramatiques. Les conséquences de la méthanisation se concrétiseront à court et long terme par des modifications des équilibres air-eaux-sols, qui auront inévitablement des retombées sur la santé environnementale. (D. Chateigner, physicien, coordonnateur du CSNM).

ABIVIA s’inquiète de la pression exercée par GRDF qui prévoit, dans un premier temps, une dizaine de méthaniseurs dans un rayon de 40 kms autour d’Auch, puis le développement de cette activité à l’échelon du département.

Qui voudrait d’une unité de méthanisation à 50 m de chez lui (distance minimum légale) ?

Que devient le Parc Naturel Régional d’Astarac, présenté comme un « projet collectif ambitieux destiné à transmettre aux générations futures un territoire aux hautes qualités humaine, environnementale et paysagère » ?

Notre département, « un océan de nature » sera-t-il sacrifié ?

Photo Laurent Bessol

L’association a informé M. le Préfet et les élus de ses inquiétudes et, dans l’attente d’une réponse du Conseil Départemental à sa demande de rendez-vous, a écrit une lettre au Premier Ministre pour lui faire part des conséquences néfastes d’un tel projet sur le territoire.

Vous pouvez nous aider à soutenir notre objectif de maintenir la qualité de vie dans notre petit coin de Gascogne.

Soutenez massivement notre combat.

Nous avons besoin de votre aide et d’une mobilisation générale avant qu’il ne soit trop tard !

contact : abivia.gers@gmail.com ou 06.01.14.89.38

Pour en savoir plus :

https://www.facebook.com/ABIVIA-GERS

https://www.cnvmch.fr-Vous y trouverez aussi la carte des accidents recensés

https://groupe-greffe.wixsite.com/groupe-greffe

http://www.lejardinvivant.fr/

https://reporterre.net/methanisation-un-digestat-bien-indigeste-pour-les-sols-et-les-eaux

Que choisir : mensuel de février 2021 « Energies renouvelables, les mirages du Biogaz »

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles