Le vaccinodrome de Nogaro monte en puissance

0 Christian Peyret à la réunion CM du 250321 1bis.jpg

4 lignes de vaccination à compter du 7 avril

Le centre de vaccination anti-covid de Nogaro a pris place dans la salle d’animation rénovée et agrandie en 2019 tous les mercredis. Au début de la vaccination, il n’y avait qu’une seule ligne d’injection pour 120 personnes. Puis il y en a eu deux : une pour la première injection et une pour la deuxième.

Et voilà que, le mercredi 7 avril, le centre va passer à quatre lignes d’injection :

  • 3 lignes de première injection à 150 personnes vaccinées,

  • 1 ligne de deuxième injection à 120 vaccinés.

Une preuve d’excellence

Pour l’observateur, il est évident que si cette décision a été prise par les autorités compétentes, c’est qu’elles apprécient l’organisation et le déroulement des séances telles quelles ont eu lieu jusqu’ici. Et, ce ne sont pas seulement les autorités, car les personnes vaccinées disent que tout se passe bien au centre de Nogaro, que l’on n’attend pratiquement pas et que tout le monde est « gentil ». Il n’est donc pas étonnant que des gens viennent de très loin se faire vacciner à Nogaro.

C’est une situation due aux infirmières, aux médecins, aux sapeurs-pompiers, aux membres de la Croix-Rouge, aux bénévoles de Nogaro et d’ailleurs. Et, c’est dû aussi, en particulier, à l’infirmière sapeur-pompier Marie-Paule Jacoumet, responsable du dispositif Asalée (1) qui organise les opérations avec le docteur Françoise Charrier. Et au maire, Christian Peyret, qui veille à ce que les moyens de toute sorte soient disponibles en temps et en heure, ainsi que les repas des soignants et bénévoles et à ce que tout se passe bien. On le voit d’ailleurs tous les mercredis matins bien avant l’ouverture, passer le centre en revue. Et revenir plusieurs fois dans la journée et à la fin de la séance.

Le centre s’étend

Il est donc logique que ce soit Christian Peyret qui ait conçu le changement d’organisation nécessité par le passage à 4 lignes d’injection. Il l’a décrit avec précision au conseil municipal réuni le 25 mars à la salle d’animation  : désormais, toutes les pièces de la salle d’animation seront réservées au centre de vaccination. Ce qui entraîne que le conseil municipal retournera se réunir dans sa salle de la mairie (les tables auront au préalable été écartées). Quant au conseil de la Communauté de communes du Bas-Armagnac, il sera logé par d’autres communes que Nogaro jusqu’à nouvel ordre. C’est ainsi que la prochaine réunion, le 31 mars, a lieu à Manciet.

(1) Coopération pluri-professionnelle entre médecins généralistes et infirmiers, les actions d'Asalée sont intégrées au cabinet des praticiens, afin de s'adapter à l'évolution de la demande de soins, notamment à la place grandissante des maladies chroniques. Asalée correspond aussi à l'évolution du métier de médecin généraliste qui nécessite de plus en plus de travailler en équipe.

N.B. - La photo du haut de page représente Christian Peyret lors de la réunion du conseil municipal du 25 mars 2021.

2 Les infirmières préparent les doses Marie-Paule 2e à droite 1bis 100321.jpg
Les infirmières préparent les doses ; Marie-Paule Jacoumet est la 2e en partant de la droite 2e à droite
0 Parcours 2e injection à Nogaro 1bis 170221.jpg
Parcoursde la 2e injection le 17 février 2021
7 Philippe Martin Christian Peyret discutent avec des sapeurs-pompiers 1bis 030221.jpg
Philippe Martin en visite au vaccinodrome, avec Christian Peyret et des sapeurs-pompiers le 03.02.2021
1Le CM de Nogaro en pièce annexe de la salle d'animation 1bis 250321.jpg
Réunion du conseil municipal le 25 mars 2021 dans une pièce annexe de la salle d'animation
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles