Menu

Une exposition qui dérange les idées reçues au sujet des métiers prétendus "masculins"

P1020740 (Copier).JPG

Grâce au talent de la jeune photographe Morgane Laborde

Qui oserait encore prétendre qu’il existe bien des métiers exclusivement réservés aux hommes ? Certainement par ceux qui, durant le mois de mars, passeront par la salle Astarac de la Médiathèque où sont exposés les portraits de femmes « Anti-clichés » réalisés par la jeune photographe Morgane Laborde. Engagée dans la défense de toutes les causes se rapportant aux femmes, elle s’est d’abord fait remarquer avec la magnifique exposition publique relative à la prévention du cancer du sein à l’occasion d’Octobre Rose.

En ce mois de mars marqué par la «Journée Internationale  de la Femme », le 8 mars, elle a mis son talent au service de l’égalité homme-femme dans le monde du travail. Ses 46 clichés, en noir et blanc, représentent des femmes au travail dans des métiers  et des sports qu’une longue tradition machiste a longtemps réservé exclusivement aux hommes.

Si depuis quelques années, il y a quelques évolutions, cela reste timide dans bien des domaines, surtout manuels et pourtant des femmes, souvent des jeunes d’ailleurs, n’ont pas hésité à franchir le pas. Elles sont autour de nous, ne cherchent pas à attirer spécialement l'attention, elles veulent seulement être reconnues pour la qualité de leur travail. Rien à voir avec des « garçons manqués » !  Qu’elles aient les bottes dans le fumier, les mains dans le cambouis, qu’elles soient au volant de gros engins, qu’elles pataugent sur des terrains boueux, qu’elles manient du matériel extrêmement dangereux, qu’elles portent le fusil en bandoulière, qu’elles exercent ce métier par nécessité ou par choix, elles tiennent à rester avant tout féminines et elles ont réussi, le talent de la photographe y étant aussi pour quelque chose dans cette prise de conscience adressée au public.

Cette exposition n’étant pas prévue dans l’immédiat au calendrier de la médiathèque, il faut remercier les exposants prévus qui ont accepté de décaler leur accrochage, afin que le public puisse apprécier ces portraits anti clichés au moment où la place des femmes est évoquée au niveau international

À voir les mercredi (9 h-12 h et 14 h-18 h), jeudi (9 h-12 h), vendredi et samedi (9 h-13 h) 

P1020749 (Copier).JPG
Les hommes seront-ils aussi intéressés que les femmes ?
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles