Menu

Ne jetez pas vos Boîtes à chaussures !

127158772_2556782581286159_179236489627954574_n.jpg

Cette année, les bonnes volontés leur ont trouvé une destination inespérée

D'où est partie l'idée ? On ne le sait pas vraiment mais on en retrouve trace dès le 2 novembre dans l'est de la France. TF1 semble d'accord pour accorder la paternité de cette idée à Mélanie Dulize [1] de Pontarlier puisque jeudi 26 novembre dans le 13 h de TF1, un reportage a été consacré à son initiative. Une récidiviste des idées généreuses, déjà l'an passé, elle avait organisé une grande collecte de sacs à dos remplis d’objets utiles et réconfortants à destination d’un public précaire, en détresse sociale.

Donc cette année, durant le week-end du 13 novembre, le phénomène a pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux et depuis, il ne se passe pas un instant sans que des points de collecte se signalent et se mettent en place pour recevoir des « Boîtes de Noël » qui seront offertes aux plus démunis.

Parce qu'il s'agit bien de cela :

De simples boîtes à chaussures remplies de surprises

Dans quel but ?

L’idée est de pouvoir venir en aide à toutes les personnes qui se trouvent aujourd’hui en difficulté. On veut bien évidemment parler des SDF, mais également des étudiants, des mères célibataires dans le le besoin, ou encore des personnes se retrouvant dans une situation délicate suite à la crise sanitaire.

Le confinement semble avoir ouvert les yeux de certains. De plus en plus, les français plus "privilégiés" sont sensibles à la précarité et à la pauvreté. Le confinement laisse aussi plus de temps pour accorder du temps aux autres. À cette époque de Noël, cela pourrait redonner le moral à ceux qui recevront, mais aussi à ceux qui s’investissent dans un tel projet. Ils ressentent ainsi concrètement le fait d’être utile aux plus fragiles.

Comment procéder ?

Pour contribuer à cette action, il suffit de :

♦ Récupérer un carton type boîte à chaussures

♦ Y déposer ce que vous souhaitez offrir :

  • quelque chose de chaud pour s'habiller par exemple
  • quelque chose de bon à manger, attention pas de denrées périssables
  • quelque chose pour se distraire : livre, jeu, etc.

Il ne s’agit pas d’offrir du neuf forcément, mais au contraire accorder une seconde vie aux objets qui ne servent plus.

Une fois la boîte remplie, la décorer pour qu’elle ressemble à un vrai cadeau. [attention, signaler si elle est à destination d'un enfant, d'un homme ou d'une femme pour en faciliter l'affectation]

♦ Le tout accompagné d'un mot pour souhaiter vos vœux. Mettre à contribution les enfants qui adorent participer.

♦ Déposer ensuite la boîte auprès d'une association qui la redistribuera ensuite avant Noël.

Et que fait-on si on est Gersois ?

Cette action citoyenne a notamment été relayée par le groupe Gers VoiZin Entraides qui a créé un sous-groupe intitulé les Boîtes de Noël.

Mais certains, comme Camille qui a contacté Le Journal du Gers, essaient de s'impliquer directement. Camille, elle, a passé ses pauses déjeuner à lister les associations d'accord pour recevoir les boîtes et les redistribuer afin que tous ceux qui le souhaitent puissent participer à ce grand élan de solidarité.

Découvrez la liste des points de collectes France sur cette carte interactive et les informations pour le Gers sur cette page Facebook.

Déjà des dizaines de boîtes sont en cours de distribution auprès des associations caritatives.

 [1] Pour éviter de devoir regarder tout le journal de Jean-Pierre Pernaut, rendez-vous directement au reportage - repère 33' 27" - d'une durée de deux minutes pas plus.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles