Menu

Banque Alimentaire : une collecte bien particulière

CN2020_420x297_ADSD_panierSolidaire-page-002.JPG

Comme tous les ans, le dernier week-end de novembre, se déroule la collecte nationale des Banques Alimentaires (BA). Cette année, le vendredi 27 et le samedi 28 novembre, cette collecte se réalisera dans un contexte très particulier puisque il se déroulera en plein confinement. Cette collecte a été validée par l’État en raison de son importance, vu la situation des stocks de denrées alimentaires et la progression de la demande qui se situe aujourd’hui autour de 30 %.

Pour le Gers, ce sont 400 bénévoles qui seront mobilisés auprès de 40 magasins sur l’ensemble du département, 15 camions qui vont assurer la logistique sur les deux jours et un objectif ambitieux 50 T à collecter sur les deux jours (46 T en 2019 et 35 T en juin 2020 après le confinement). Ce tonnage va permettre de proposer aux associations bénéficiaires l’équivalent de 100 000 repas.

Comme en juin, ils s'agit de récupérer en priorité les cinq produits suivants : des pâtes, du riz, des conserves de légumes, de viande et de poisson, mais tous les autres produits seront acceptés.

Pour Pierre Buffo, le président de la BA « il est en train de se passer quelque chose dans notre département. Nous sommes particulièrement bien soutenu par l’État, la Région, le Département et on constate que les entreprises agroalimentaires, les magasins répondent spontanément à nos demandes. Tout le monde est à notre écoute et on constate une très belle solidarité. Cela nous encourage dans notre démarche et dans notre action. Je suis convaincu que la collecte sera également très positive ».

Il y a également une nouveauté cette année avec la possibilité pour le grand public de soutenir la Collecte par un don en ligne avec un outil digital: monpaniersolidaire.org .Cette plateforme a été lancée le 20 novembre et sera en ligne jusqu'au 15 décembre. Elle est simple, pratique et adaptée à tous les budgets.

« Il est absolument impératif pour nous de réussir cette collecte si nous voulons répondre à l’augmentation régulière de la demande, mais nous sommes confiants car le département a toujours répondu présent. C’est la caractéristique des zones rurales qui savent ce que sont les difficultés. »

Une collecte particulière « confinée mais solidaire » qui doit être une réussite.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles