Menu

Les Pops Castafiores du Gers : chanter en riant et rire en chantant !

Capture d’écran 2020-10-21 164902.jpg

Les Pops Castafiores du Gers ont repris le chemin des répétitions.

Echanges avec leur dynamique chef de choeur, Véronique Glaziou.

  Rencontres amicales des chorales

Journal du Gers : Pouvez-vous nous présenter les Pops Castafiores du Gers ?

Véronique Glaziou : La chorale existe depuis 7 ans. Au départ, c’était la chorale de Saint-Arailles, mon village, puis une arrivée massive de choristes de Vic-Fezensac a fait migrer le groupe à Vic.

C’est ainsi qu’il y a trois ans sont nées les Pops Castafiores.

Nous répétons tous les vendredis de 18 h 30 à 20 h dans l’ancienne bibliothèque de la salle polyvalente.

Journal du Gers : Pourquoi « Les Pops Castafiores » ?

Véronique Glaziou : C’est une chorale très théâtralisée, très humoristique, les choristes ont toutes un personnage et sont costumées.

Les représentations sont très vivantes, c’est un mélange de glamour, d’extravagance et de beaucoup de rire ; tout est au second degré.

Ce sont les choristes qui ont orienté ainsi la chorale.

Journal du Gers : Combien de choristes dirigez-vous ? Recrutez-vous encore de nouvelles choristes ?

Véronique Glaziou : Les choristes sont une vingtaine.

Toutes les personnes qui ont envie de rigoler en chanter et de chanter en riant sont les bienvenues : c'est notre philosophie !

Journal du Gers : Quel est votre répertoire ?

Véronique Glaziou : variété, pop et rock, Bashung, Téléphone, Juliette Greco... Les chants sont choisis de manière collégiale. 

Nous ne chantons pas de chant sacré.

Journal du Gers : Quand et où vous produisez-vous ?

Véronique Glaziou : On se produit lors de différents marchés, le marché bio l’an dernier, le mardi soir à Lupiac…

Notre gros événement a été les rencontres amicales des chorales d’Occitanie que les Pops Castafiores ont initiées.

Ces rencontres se sont déroulées le 8 mars à Saint-Arailles durant une journée entière.

Nous avons accueilli dix chorales très différentes les unes des autres et 150 choristes : une chorale juive, une chorale corse, basque, gasconne…

Ce fut un énorme succès ; nous avons dû refuser du monde et les chorales demandent toutes à revenir.

L’organisation est lourde, six mois de préparation, mais le résultat en vaut la peine.

Avec les entrées, on a acheté une très bonne sono adaptée aux voix.

Le succès de ces rencontres a interpellé de nouveaux partenaires qui nous ont contactées pour la prochaine édition de cette rencontre.

Journal du Gers : Des connaissances musicales sont-elles nécessaires pour intégrer votre chorale ?

Véronique Glaziou : J’ai adapté une direction qui permet à toute personne novice en musique de venir à la chorale.

Journal du Gers : Quel est le profil de vos choristes ?

Véronique Glaziou : Elles viennent d’horizons très différents et ne se seraient probablement jamais rencontrées sans la chorale.

C’est un groupe très ouvert, plein de gentillesse, de générosité, que je suis très fière de diriger.

Journal du Gers : Quel est votre parcours personnel dans le domaine du chant?

Véronique Glaziou : J’ai été choriste dans des chorales très classiques ; j’ai fait aussi beaucoup de jazz ; j’ai chanté surtout dans le Big Band de jazz à Tours qui comptait 30 musiciens et 2 chanteuses.

Quand je suis arrivée dans le Gers – que j’adore - , j’ai eu envie de monter une chorale adaptée au milieu dans lequel j’évoluais, moins élitiste que ce que j’avais pu connaître.

Ce sont surtout mes choristes qui ont décidé de l’esprit des Pops Castafiore.

Journal du Gers : Quels sont vos projets avec les Pops castafiores et vos projets personnels ?

Véronique Glaziou : Avec les Pops Castafiore, les représentations sont actuellement compromises mais nous travaillons, nous répétons avec l’objectif de la 2ème édition des rencontres qui sera peut-être repoussée en juin au lieu de mars.

A ce sujet, je voulais d’ailleurs dire que nous sommes des amatrices mais qu'on ne peut pas ne pas penser aux artistes qui traversent actuellement une période difficile

Quant à moi, je rêve de monter une chorale d’hommes avec des chants vikings donc très virils très guerriers ! Je pense que ce sera un projet pour la rentrée prochaine mais je ne lâcherai pas les Castafiores car j’aurai besoin de féminité pour compenser !

   Affiche de la chorale

Contact : Véronique Glaziou au 06 09 46 42 83

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles