Des échos du jumelage

IMG_20201006_101852.jpg

Le canton de Valence-sur-Baïse est jumelé avec la ville de Rixheim. Ce sont François Grumet, l’Alsacien, et Serge Delor aujourd’hui disparu qui en furent les chevilles ouvrières. C’est sur les bancs de l’école qu’ils se rencontrèrent en raison de la période dramatique qui fut à l’origine de l’évacuation des Alsaciens venus trouver un refuge momentané dans le Gers en 1940. François Grumet, à force de persévérance, trois séjours, 1984, 1988, 1998 dans notre canton avec en récompense la rencontre déterminante avec Serge Delor, maire, pour déclencher le processus du jumelage.

La nouvelle municipalité d’Isabelle Caillavet, maire, souhaitait la création d’un site internet dans lequel figureraient les étapes du jumelage. Afin de recueillir les informations nécessaires sur une page de l’histoire qui marqua la vie de son village, elle rencontrait tout dernièrement en compagnie de Charles Monties, deuxième adjoint, et Joséphine Bini, épouse de Jean-Claude Bruni, premier adjoint, Jean-Louis Ducournau, président de l’association de jumelage accompagné de Claude Laffargue, ancien adjoint valencien, présent parmi les élus du canton lors d’un tout premier déplacement à Rixheim.

Deux heures de discussion permirent aux deux Valenciens de dresser le panorama d’un jumelage qui vit très bien et qui, il faut le rappeler, partit de Rozès où, il y a de cela 80 ans, les évènements firent se côtoyer un Alsacien et un Gascon devenus passeurs de mémoire,   favorisant ainsi les liens et les échanges entre deux terroirs et, surtout, rappeler aux générations futures une partie de l’histoire de leur commune respective.

Texte et photo de Claude Laffargue.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles