Menu

Journée exceptionnelle à la Palmeraie de Bétous

00 Photo sur toile de Claire Teissier-Godart 1bis  040920.jpg

Pour son 40e anniversaire : concert Brassens, photos sur toile et sculptures en métal

La Palmeraie du Sarthou à Bétous a 40 ans. Elle n’est ouverte au public que depuis 20 ans, car il a fallu faire pousser et ordonner la végétation exotique et luxuriante qui en fait un endroit exceptionnel. Pour cela, les hôtes, Marie-Christine et Daniel Fort, ont fourni un travail considérable. Un travail qu’ils ont pu intensifier pendant le confinement.

Mais, privée de visiteurs depuis le 15 mars, Marie-Christine a envoyé chaque jour sur Facebook une photo de La Palmeraie. Elle nous dit son émotion quand de nombreuses personnes sont venues l’en remercier.

Il fallait fêter dignement la fin du confinement et le double anniversaire : le dimanche 20 septembre sera une journée exceptionnelle à la Palmeraie. Une belle manière de célébrer le week-end des Journées du patrimoine.

Au programme

Un concert rare dimanche 20 septembre à 16 heures : des poèmes de Georges Brassens - pour lesquels il n’a pas eu le temps de composer la musique – mis en œuvre, dans l’esprit Brassens, par Paul Vanderhaegen (1) au prix de 5 ans de travail. Et joués par son Myosotis Trio. Il y a exactement 21 poèmes écrits par Georges Brassens, plus un poème de Baudelaire et un de Sully-Prudhomme (choisis par Brassens). Le Myosotis Trio se compose de Paul Vanderhaegen (chant et piano), Nicolas Thévenin (contrebasse) et Patrick Otter (guitare) (2).

Tous les trois sont des fans de l’auteur de « La mauvaise réputation », des « Amoureux des bancs publics », de « J’ai rendez-vous avec vous », des « Trompettes de la renommée » etc. Paul Vanderhaegen nous dit qu’il aime particulièrement le caractère de Brassens : la modestie, une certaine timidité, la volonté de ne pas se prendre au sérieux et son mépris du vedettariat.

Ce concert est le deuxième, donné à La Palmeraie. Le premier, qui a eu lieu en juin 2017, a eu beaucoup de succès (https://lejournaldugers.fr/article/20151-betous-avant-premiere-georges-brassens-a-la-palmeraie). Un disque sera enregistré dans quelques semaines. Des concerts sont programmés le 18 septembre à Barbotan, le 19 septembre à Brocas (Landes), les 25 et 26 octobre à Sète (3).

Une exposition de photos sur toile, de Claire Teissier-Godart : dans la nouvelle salle d’exposition de La Palmeraie, l’artiste a accroché une série de photos sur toile dont la plupart ont, en plus, la particularité d’avoir reçu un brin d’abstraction. Des paysages viennent ainsi nourrir le rêve et l’imagination. L’artiste adore manipuler un appareil photo argentique, développer et tirer les photos. Ensuite elle les scanne. Ce qui ne l’empêche pas de travailler aussi avec un appareil numérique.

Le talent de Claire Teissier-Godart ne s’arrête pas là. Elle sculpte et écrit des poèmes et elle a en projet un livre de photos et de poésies.

Une exposition de sculptures de métal ajouré de Denis Fourez : comme nous les avons déjà présentées (https://lejournaldugers.fr/article/44063-palmeraie-de-betous-denis-fourez-expose-ses-sculptures-metalliques-de-femmes), ces sculptures de corps et de partie de corps de (jolies) femmes ont une légèreté presque aérienne. Elles sont formées de petits cercles ou de plaquettes soudées entre elles : c’est très original et agréable à voir. D’ailleurs, Denis Fourez nous dit que son but est de faire plaisir en donnant à voir de beaux objets.

Rappel

On n’a garde d’oublier les sculptures d’animaux, d’oiseaux et d’insectes en métal de Bernard Ravagnani, qui parsèment et animent toute La Palmeraie. Et un superbe « Pèlerin de Saint-Jacques-de-Compostelle » grandeur nature monte la garde devant les photos de Claire Teissier-Godart.

Plus anciennes encore, les statues de pierre de Wolgang Holz font partie du jardin, comme cette Daphné...

Tous ces artistes sont gersois : Marie-Christine Fort nous dit que c’est une règle observée à La Palmeraie.

(1) Avec sa famille et un grand nombre d’artistes français et étrangers, Paul Vanderhaegen a composé et joué deux « Symphonies confinées ». En voici les liens vers Youtube grâce à Marie-Christine Fort (https://www.youtube.com/watch?v=rEjvRktXeis) et (https://www.youtube.com/watch?v=KP-DPHBfpRk).(2) Le myosotis était la fleur préférée de Georges Brassens. (3) Voir le site (https://www.myosotistrio.com/tourn-e).

N.B. -  En haut de page, photo sur toile de la cathédrale de Condom par Claire Teissier-Godart.

1 Claire Teissier-Godart Denis Fourez Paul Vanderhaegen Marie-Christine Fort 1bis 040920.jpg
Claire Teissier-Godart, Denis Fourez, Paul Vanderhaegen et Marie-Christine Fort
11 Jean-Paul Vanderhaegen joue et chante 1bis 040617.jpg
Jean-Paul Vanderhaegen joue et chante à la Palmeraie en juin 2017
0 Entre 2 chansons 1bis 040617.jpg
Pause du Myosotis Trio entre 2 chansons en juin 2017 à la Palmeraie
4 Photo sur toile de Claire Teissier-Godart 1bis  040920.jpg
Photo sur toile de Claire Teissier-Godart
6 Photo sur toile de Claire Teissier-Godart 1bis  040920.jpg
Photo sur toile de Claire Teissier-Godart
10 Photo sur toile de Claire Teissier-Godart et statue pèlerin 1bis  040920.jpg
Photo sur toile de Claire Teissier-Godart et statue de pèlerin de Bernard Ravagnani
2 Sculptures métalliques de Denis Fourez 1bis  040920.jpg
Sculptures métalliques de Denis Fourez
18 Denis Fourez devant 3 de ses oeuvres 1bis 190820.jpg
Denis Fourez devant 3 de ses œuvres
19 Paon de Bernard Ravagnani 1bis 190820.jpg
Paon de Bernard Ravagnani
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles