Rendez-vous à Mourède, dès le 1er août, pour la 7e édition du festival Avoz'art

Annotation 2020-07-23 165608.jpg

Les affiches du festival Avoz’art ont fait leur apparition : le festival aura bien lieu !

Jusqu’à fin juin, Béatrice Fernando présidente de l’association Avoz’art et sculptrice, est restée dans l’incertitude de pouvoir organiser son festival de sculpture, à Mourède.

Tout était pourtant prêt, y compris les affiches, mais les festivals étaient annulés les uns après les autres.

L’horizon s’est finalement éclairci et elle a pu envisager sereinement de maintenir ce qui sera la 7e édition d’un festival désormais connu et reconnu au-delà des frontières gersoises.

Il aura lieu du 1er août au 16 août, en l’église de Mourède.

Rencontre avec Béatrice Fernando :

Journal du Gers : Pouvez-vous revenir sur la genèse de ce festival ?

Béatrice Fernando : Artiste moi-même, pendant l’été, j’organisais des visites de mon atelier et j’ai constaté qu’il y avait du monde. Je me suis dit que cela devait être frustrant pour le public de ne voir qu’un artiste. Pourquoi ne pas proposer une exposition de sculpteurs dans l’église de Mourède ? C’est ainsi qu’est née Avoz’art.

Journal du Gers : Cette année, le festival sera sans doute différent en raison du contexte ?

Béatrice Fernando : Oui, sur les affiches qui avaient été créées longtemps à l’avance, on annonce 30 sculpteurs alors que nous ne serons qu’une vingtaine.

On va bien entendu appliquer les gestes barrières, le gel, les masques, la distanciation, le sens de circulation.

Il n’y aura pas de vernissage, mais un cocktail de bienvenu qui sera offert à chaque visiteur le 1er août à partir de 18 h.

Journal du Gers : D’où viennent les artistes qui exposent ?

Béatrice Fernando: J’ai privilégié des artistes qui ne sont jamais venus et des Gersois.

À la base, le festival accueillait uniquement des sculpteurs de la région, puis on a étendu au-delà des "frontières" locales pour ne pas lasser le public, mais nous privilégions toujours les artistes régionaux.

Journal du Gers : Quels sont les artistes dont les œuvres figurent sur l’affiche ?

Béatrice Fernando : Le personnage masqué sur la gauche est de moi et l’oiseau de Hellen Haltermeyer qui est aussi peintre.

Journal du Gers : Comment faites-vous le choix des artistes que vous exposez ?

Béatrice Fernando : Cette année, j’ai été particulièrement sollicitée du fait du peu de festivals et expositions qui se sont tenus. Je choisis parmi les artistes que je côtoie, durant l’année, en fonction de mes goûts personnels, mais j’essaie aussi d’offrir une palette d’œuvres la plus variée possible afin de contenter tout le monde.

Par exemple, j’essaie de proposer des œuvres réalisées avec différents matériaux, le bois, le tissu, le bronze, le fer…

Je dois dire que cette année, la plupart des œuvres me plaisent beaucoup !

J’apprécie tout particulièrement le travail de Véronique Combes qui sculpte le bois.

Journal du Gers : Les stages sont-ils maintenus ?

Béatrice Fernando : Oui, ils auront lieu les samedis et dimanches 8 et 9 août et 15 et 16 août, de 10 h à 17 h en continu. Ce sont des stages de modelage de terre et de sculpture sur pierre qui sont animés par Nicolas Viry, sculpteur qui expose aussi.

Ces stages sont gratuits et sont soutenus financièrement par l’Office de Tourisme d’Artagnan en Fezensac par le biais de la Communauté de Communes.

Journal du Gers : Des œuvres seront-elles exposées à l’extérieur de l’église comme c’était le cas par le passé ?

Béatrice Fernando : Cette année, la grande nouveauté, c’est l’installation, sur la place de Vic-Fezensac et sur la place de Mourède, de deux toros de fer réalisés par Emmanuel Kieffer.

Cet artiste avait déjà exposé de magnifiques chevaux sur la place de Mourède, lors d’une précédente édition.

Deux autres sculptures seront aussi exposées sur la place de Mourède.

Je réfléchis actuellement à la demande de brocanteurs qui souhaitent exposer des objets d’art sur la place.

Journal du Gers : Avez-vous déjà commencé à installer les œuvres?

Béatrice Fernando : Oui, nous sommes en train de le faire actuellement. On est en train d’installer un bel éclairage qui mettra bien les œuvres en valeur.

Journal du Gers : Comment avez-vous vécu en tant qu’artiste le confinement ?

Béatrice Fernando : Nous artistes, vivons confinés en permanence ! Mais cette période a généré de l’inquiétude qui a pu, par moments, nous freiner.

Pour ma part, j’ai eu une période de frénésie créatrice, je disais que j’avais attrapé le virus de la création. Puis, tout est retombé sans que je puisse vraiment me l’expliquer pendant quinze jours.

Et puis, c’est reparti !

J’ai créé une série de poissons que j’exposerai lors du festival.

Avoz’art du 1er au 16 août - Église de Mourède / Entrée libre

Lundi au samedi :14 h - 19 h - Dimanche : 10 h -12 h / 14 h -19 h

Stages gratuits les samedis 8 et 15 août et dimanches 9 et 16 août, de 10 h à 17 h, en continu (prévoir le pique-nique)

Réservation au 06 85 19 01 78

Annotation 2020-07-23 165509.jpg
STAGES.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles