Menu

Le Musée du paysan gascon de Toujouse a fait sa toilette

0 La cuisine ancienne au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg

Les collections sont prêtes et nettes

Le Journal du Gers a fait le tour du Musée du paysan gascon le 12 juin, invité par la présidente de son association, Marie-Reine Pagnault. Ouvert depuis le 9 juin, le Musée a subi une toilette sérieuse avant l’ouverture.

Les allées sont bien proprettes, l’herbe est fauchée et quelques dégradations dues aux intempéries ont été réparées par des bénévoles comme Antoine Garcia, toujours fidèle.

On sait que le Musée se présente sous deux visages :

  • d’un côté de la route de Monguilhem, la maison Lacaze avec l’accueil dans la grande salle où se trouve actuellement une exposition sur les abeilles et les ruches, l’école ancienne, la cuisine ancienne, la lingerie et la chambre d’autrefois, sans compter un beau parc où l’on peut flâner en famille,

  • de l’autre côté de la route, les collections de vieux outils présentées par thèmes : la vigne, le vin et l’armagnac, la moisson et la fenaison, la menuiserie de 1830, l’atelier du sabotier, le métier à tisser du XVIIe siècle, la maison du « brassier » (qui louait ses bras), la forge, l’appareillage pour peser et ferrer les bovins etc.

Projets et difficultés

La question se pose : la crise sanitaire viendra-t-elle à bout du traditionnel passage du troupeau de Stéphane Iriberri et de son fils de retour d’estive dans les Pyrénées, organisé par l’association La Route de la transhumance, dont Jacques Tartas, maire de Toujouse est le président ? Cette journée de liesse populaire a lieu traditionnellement vers le 20 septembre. Le public accompagne le troupeau d’un village à l’autre et les brebis arrivent au jardin du Musée où le public se presse pour assister et participer à une foule d’animations (atelier de torchis, atelier de croustades, fonctionnement du métier à tisser, atelier broderie, forgeron au travail, vente du fromage du berger etc.).

Les difficultés viennent des repas dans les villages traversés : ils ont lieu en salle et les gestes barrières et la distanciation physique sonttoujours d’actualité. Nous demandons donc à Jacques Tartas de maintenir au moins la journée d’animation au musée et, si possible, avec les moutons des bergers. Et nous suivons l’affaire.

En revanche, les Journées européennes du patrimoine, les samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020 sont programmées pour de bon. Il y aura des apiculteurs pour commenter l’exposition en place dans la maison Lacaze.

16 Maison Lacaze au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
L'accueil se fait à la maison Bernadette lacaze
1 L'accueil au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Marie-Reine Pagnault à l'accueil
2bis  Une partie de l'expo sur les abeilles au Musée du paysan gascon  1bis 120620.jpg
L'exposition sur l'apiculture et les ruches d'autrefois et de maintenant
6 La lingerie au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
La lingerie ancienne
4 Le jardin du Musée du Paysan gascon 1bis 120620.jpg
Le vaste parc ombragé de la maison Lacaze
8 Entrée vers les collections au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Entrée vers les collections de l'autre côté de la route
10 Pressoir à taissons au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Enorme pressoir à taissons du XVIIe siècle
12 Métier à tisser XVIIe au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Métier à tisser du XVIIe siècle (en fonctionnement)
13 Menuiserie 1830 au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Menuiserie complète datant de 1830
14 Atelier du sabotier au Musée du paysan gascon 1bis 120620.jpg
Atelier du sabotier
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles