Menu

Craftine s’étoffe

carole-et-christophe.jpg

La mercerie en ligne a connu une véritable ruée sur tissus et élastiques, au point de surprendre jusqu’à ses créateurs

Craftine est née à Gimont, en 2015, de la rencontre de deux amoureux passionnés.

Carole, qui depuis sa plus tendre enfance, adore les travaux manuels, et plus particulièrement la couture qu’elle découvre avec la vieille Singer de sa grand-mère. Christophe, lui, est féru de technologies web et contacts humains. Couture + informatique = mercerie en ligne, c’est mathématique !

Boostée par ses créateurs, la petite entreprise s’impose, en cinq ans à peine, dans le Top 5 des e-commerces de couture. Les « Craftine Box », contenant tout le nécessaire pour réaliser vêtement ou accessoire de mode (patrons, tissus, mercerie…) arrivent tous les deux mois dans les boîtes aux lettres des clients qui adorent.

Mais mi-mars, l’onde de choc liée à la pandémie de coronavirus gagne le pays, et la stupeur devient générale. « On s’est d’abord demandé si nous devions continuer ou pas. Finalement, nous avons choisi de poursuivre l’activité, puisque travaillant avec Internet, nous en avions la possibilité » raconte Christophe Aran.

Une heureuse initiative, car la période de confinement s’avèrera particulièrement favorable au « Do it yourself » (faites le vous-même). Sommés de rester chez eux, les Français redécouvrent les travaux créatifs, et la couture fait son retour en force dans les foyers.

Un autre événement va avoir des conséquences totalement inattendues quelques jours plus tard. « Lorsque l’avis sur l’usage des masques en tissu a changé et qu’ils ont finalement été reconnus utiles, nous nous sommes retrouvés face à une explosion des demandes. D’une activité de loisirs, nous sommes devenus – malgré nous – du jour au lendemain une activité essentielle. Fin avril, début mai, nous avions plus de dix jours de retard dans la préparation des commandes, malgré un effectif de 24 salariés renforcé par neuf intérimaires, s’étonne encore Christophe. Nous avons même été amenés à fermer régulièrement le site, pour pouvoir assurer ce bond de l’activité de l’ordre de 150 % ! ».

Un surcroît de travail phénoménal, qui n’a pas empêché l’entreprise de faire de généreux dons de tissus aux ateliers de couture et FabLab de la région, mobilisés pour approvisionner soignants et commerçants en masques.

Si le phénomène risque de connaître une baisse des demandes dans les prochains mois, une nouvelle clientèle nationale a redécouvert le plaisir de confectionner elle-même vêtements et accessoires. D’ailleurs, certains n’hésitent pas à assortir leurs masques à leurs tenues, beaucoup plus sympathiques que les classiques blancs et noirs.

Aux adeptes de la Craftine Box s’ajoute donc aujourd’hui une clientèle, jusqu’ici inconnue, qui a découvert pendant le confinement la magie de la création « sur mesure » !

https://www.craftine.com

Retrouvez toute l'actualité des Landes, Pays Basque, Béarn et Bigorre sur PresseLib, clic ici

un-contenu-couture-complet.jpg
Photo DR
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles