Menu

Un château qui renaît peu à peu

Lagardere DSCF0079.JPG

Découvrez ce château "pas à pas", grâce à l'Association qui porte son nom.

Depuis son acquisition en 1994 par l'association, son aspect général a radicalement changé grâce aux nombreux travaux réalisés, découvrez ICI ces modifications.

Mardi 26 mai, le château de Lagardère a reçu la visite de l’Europe représentée par Lucie Morlais, représentante de la région Occitanie,

Eric Gaillard, animateur du Pays d’Armagnac, Claude Lagardère, président de l’association des Lagardère, et Patrick Dubos, maire de la commune de Lagardère. Tous sont venus se rendre compte de la finition des travaux de la tranche concernant leur dernier financement (75 000 €).

En vingt-cinq ans, l’association Lagardère a pu réaliser 400 000 € de travaux qui ont permis d'arrêter les dégradations et de réaménager certaines parties du château. 

Mais il reste beaucoup à faire !

Le bâtiment est classé monument historique : tout versement à l'association bénéficie d'une déduction fiscale de 66 % de son montant, a précisé Claude Lagardère, ajoutant que le lancement de la prochaine tranche de travaux sera défini au cours de la prochaine assemblée générale.

Le château est situé à proximité du village de Lagardère. Il est proche de la ligne de crête qui sépare la vallée de l’Osse de celle de la Baïse.

Vous souhaitez découvrir l'histoire de ce château, consultez le site détaillé de l'association et vous saurez tout sur Lagardère et son histoire.

L'Association des Lagardère est constituée de Lagardère réunis autour de ce château qui porte leur nom, un nom qu'on retrouve dans des familles vivant en Gascogne, et originaires essentiellement des départements du Gers, de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques.

Lagardère est un ancien castelnau. Son nom fait référence à l’idée d’une ville pensée comme un poste de surveillance.

Au Moyen-Âge, suite à un legs de Géraud V, comte d’Armagnac, Lagardère appartint à l’abbaye de Condom qui y fit ériger un château à la fin du XIIIe siècle. De style gascon, il fut pensé comme un poste de guet surveillant la vallée de l’Osse. Classé au titre des Monuments Historiques depuis 1922, l’édifice est privé.

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles