Menu

Le Houga s’est organisé collectivement et spontanément

0 DR Patricia galabert atelier masques au Houga.jpg

Pour faire face au Covid-19

Patricia Galabert, maire du Houga, a adressé, le 5 mai, au Journal du Gers un tableau des actions solidaires qui se sont développées dans sa commune pour faire face collectivement à la crise sanitaire du Covid-19. La maire se félicite des différentes initiatives qu’ont prises les Folgariens, comme cela existe aussi, d’une manière générale, dans les communes rurales.

Citons d’abord la solidarité manifestée vis-à-vis des pensionnaires de l’EHPAD qui font l’objet de marques d’attention régulières, telles que dons de brins de muguet, pâtisseries et autres gourmandises, qui permettent de garder un lien avec les Folgariens. La maire souligne le professionnalisme des agents de l’EHPAD et du SSAD (Service d’aide et d’accompagnement à domicile) qui doivent s’adapter, chaque jour, aux règles et aux besoins.

D’une manière générale, l’entraide locale fonctionne, parce que tous s’impliquent : voisins, familles, élus, agents municipaux, qui assurent les achats de première nécessité et leur livraison à domicile.

La confection de masques

En attendant la livraison des masques fournis par le Conseil départemental et la Région Occitanie, toute une chaîne de bonnes volontés s’est constituée pour fabriquer et distribuer des masques.

Des Folgariennes confectionnent des masques grand public pour leur quartier. Tout en respectant les gestes barrières et la distanciation physique, elles travaillent « à la chaîne » : coupage, assemblage, pliage et piquage.

L'atelier patchwork s'est, lui aussi, investi dans cette action citoyenne avec le savoir-faire de ses membres. « L’amitié et le sens de l’entraide les a poussées à additionner leurs compétences », nous dit la maire.

De plus, la Croix Rouge locale et Gers Solidaire (qui rassemble de nombreuses associations du Gers) fournissent tissu et élastiques. Un groupe d’élus distribue, ces jours-ci, ces masques réutilisables.

Ouverture des écoles

Le groupe scolaire Jean-Jaurès accueille les enfants à compter du 12 mai. Tous les jours, la municipalité, les directrices d’école, en liaison avec l’inspection académique, travaillent à la plus grande sécurisation possible des enfants et des enseignants.

Patricia Galabert conclut : « La sortie du confinement approche, c’est une nouvelle étape qui s’annonce. La prudence et la vigilance doivent être de mise, chacun doit faire preuve d’esprit civique et de patience afin que ces semaines difficiles n’aient pas été vaines ».

N.B. - La photo, communiquée par Patricia Galabert, montre l'atelier masques en pleine action.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles