Menu

Les petites communes aussi ont de la ressource

Nougaroulet masques.JPG

À Nougaroulet, l'association Les Doigts d'Or est passée du pergamano à la fabrication des masques.

Cette association, créée en 2013, réunit maintenant seize adhérentes. Tous les vendredis, été comme hiver, elles se retrouvent pour des loisirs créatifs : couture, tricot, crochet, patchwork et aussi ce qui est devenu une spécificité des Doigts d'Or : le pergamano [1] ou l'art de la dentelle sur papier.

Autour de la présidente mais aussi la fondatrice de l'association, Chantal Schardt, également conseillère municipale, toutes s'activent dans le mobil-home, spécialement réservé à leur association, situé sur le parking de la salle des fêtes. En été, elles délaissent ce local, souvent surchauffé, pour se réunir à tour de rôle à leur domicile privé, l'équipe souvent réduite du fait des vacances estivales.

Durant l'année, elles ne manquent pas de participer à diverses expositions pour faire connaître leurs activités.

Cette année survient le Coronavirus et le confinement, pas de pause pour les adhérentes ! Les voici avec une nouvel objectif, se mettre à la réalisation des masques pour équiper, en priorité, les habitants de la commune. Certains habitants, demandeurs, ont déjà été livrés, sans contact, dans leurs boîtes aux lettres. Mais l'association est connue, donc on fait appel à elle. Ainsi, la commune voisine de Leboulin en aurait souhaité 300 ; l'association leur en fournira un dixième de cette quantité. Par connaissance, ces dames apprennent que l'EHPAD de Fleurance en manque, une quarantaine lui est déjà livrée.

Dorénavant, il s'agit de constituer un stock, pour la commune, à distribuer lors du déconfinement. On utilise de vieux draps ; avec un drap de deux personnes, il est possible de fabriquer 53 masques.

Avant de se lancer dans la production en quantité, il faut aussi tester le prototype fini. Chantal Schardt l'a essayé, validé et ainsi les masques ont pu être cousus.

Comme pour toutes les autres couturières, le souci, ce n'est pas l'approvisionnement en tissu, les stocks sont suffisants. Ce qui risque de s'avérer insuffisant, ce sont les élastiques. Il est toujours possible de leur substituer des liens en coton tressé par exemple. Toutefois, pour les personnes âgées, il faut privilégier des masques avec des élastiques, plus faciles à installer quand on a perdu la souplesse des bras,

À Nougaroulet, on pense aussi aux jeunes enfants, des modèles pour petits sont prévus, testés sur les petits-enfants de la présidente, ils sont parfaitement adaptés.

 

Alain Barré, le maire, encore en exercice, joue les prolongations alors qu'il n'avait pas souhaité se représenter aux élections.

Au téléphone, pour compléter les informations données par Chantal Schardt, il nous indique qu'en plus de ces masques, des visières vont aussi être disponibles. Il s'agit d'une commande groupée avec quelques communes voisines, livrable également dans les premiers jours du déconfinement, une initiative de Pierre-Yves Arnaud. Celui-ci sera d'ailleurs sans doute le nouveau maire lorsque l'équipe municipale nouvellement élue pourra se réunir pour procéder à sa nomination.

Encore une préoccupation pour Alain Barré, la préparation d'une réunion avec les représentants de la mairie, les parents et les enseignants pour convenir des dispositions à prendre pour la reprise de l'école. L'école de Nougaroulet accueille 53 enfants dont certains viennent de Crastes. Les deux communes sont effectivement regroupées dans un RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal). 

Beaucoup d'interrogations auxquelles il faudra répondre ! Ainsi, dans la classe des plus grands, ils sont dix-huit, comment faire si le principe est acté de n'avoir que quinze élèves par classe ? À la cantine, les enfants vont-ils devoir se contenter de sandwichs pour éviter la promiscuité ? Réponse certainement dans quelques jours après ces réunions de préparation indispensables à la réouverture de l'école.

Les Nougarouletois peuvent contacter Agnès Frelin au secrétariat de la mairie, aux heures habituelles d'ouverture, le lundi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, et aussi le jeudi de 14 h à 18 h. Renseignements au 05 62 65 62 76 ou par mail à mairie.nougaroulet@wanadoo.fr.

[1] Le pergamano est une technique qui consiste à travailler le papier parchemin pour la réalisation de cartes de vœux, marque-pages, boîtes et autres objets de décoration.

Le papier parchemin Pergamano est un papier translucide assez épais et solide, présentant seulement certaines similitudes car en fait, il s'agit d'un papier paraffiné avec la particularité de blanchir lorsqu'on le repousse.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles