Menu

Un drive ane pour la clientèle locale

Karlo Bis.JPG

L'Asinerie d'Embazac propose dorénavant de compléter son offre pour la vente de ses savons et autres Délices de l'ânier

Souvenez-vous ! Il y a un peu plus d'un an, ceux qui ne connaissaient pas encore L'Asinerie d'Embazac de Bénédicte et Jean-François Wambeke ont pu la découvrir par le biais de l'émission de fin d'après-midi de TF1, "Bienvenue chez nous". De très bons souvenirs pour Bénédicte qui répond à nos questions par téléphone. Jean-François et elle se sont beaucoup amusés à faire cette émission Spécial Fermes, ils étaient opposés à des « collègues» très sympas avec qui ils sont restés en contact. Mais surtout cela a bien boosté leur clientèle pour la vente des produits, la location des chambres d'hôtes, et même les visites sur place. En plus, cela a permis aux téléspectateurs de découvrir leur métier un peu exceptionnel.

Mais la situation, cette année, en ce début avril, n'est plus la même et si, sur leur site est annoncée la reprise des visites guidées … prochainement, c'est simplement une formule pour faire patienter et donner de l'espoir.

L'actualité en ce moment à Embazac, c'est la naissance d'un mulet - Ah ! Un mulet, mais oui bonne question pour un quizz ! La réponse de suite : la maman, c'est une jument et le papa, un âne -. Le croisement des deux donne des animaux qui étaient très utilisés pour le travail, des animaux de labeur grâce à la force de la jument et l'intelligence de l'âne. Une quinzaine de mères ânesses laitières, deux mâles et une jument, voici tous les animaux à découvrir lors d'une visite, cet été, il faut l'espérer. Entre trois et cinq naissances par an, la prochaine est attendue sous quinze jours.

Des naissances à l'Asinerie d'Embazac, il y en a de toutes sortes en ce moment, des poussins, des lapins (*) et même des chatons. Une multiplicité d'animaux pour agrémenter les visites, notamment celles des scolaires. Malheureusement, en ce début d'année 2020, elles ont dû être annulées. Or à partir d'avril, que ce soit pour les écoles, les crèches, mais aussi les maisons de retraite, l'asinerie était une destination idéale pour les sorties de fin d'année. Les chambres d'hôte sont également désertées.

Les seules recettes proviennent donc des ventes par internet. Pour compenser la fermeture de la boutique, un code «drive ane » permet aux gens du voisinage de venir récupérer leur marchandise sur place ; ils passent la commande sur Internet, sans frais de port grâce à ce code, et ensuite ils viennent chercher les produits en bas du chemin, à l'entrée (sans aucun contact). Bénédicte recommande le lait d'ânesse, fortifiant le plus souvent consommé sous forme de gélules, à boire en ce moment sans hésitation. Que des effets bénéfiques à en attendre !

"On souhaite à tous beaucoup de courage et surtout de prendre soin de leur famille, parce qu'il est important de rester chez soi et c'est pour cela qu'à Embazac, nous respectons au maximum les conditions du confinement. En conclusion, on a hâte de revoir tous nos visiteurs". 

Le Journal du Gers lui aussi prend rendez-vous et ne manquera pas d'annoncer la redémarrage des visites pour pouvoir faire connaissance avec Karlo car, en fait, cet article avait uniquement pour but de servir de faire part de naissance...

Et donc ! Filippine la maman, et Ebki le papa ont la joie de vous annoncer, avec quelques jours de retard, la naissance de Karlo, le 28 mars dernier.

(*) Découvrez-les sur Facebook, il y en avait 5 et 4 sont encore disponibles à l'adoption. Mais avant de pouvoir les récupérer, pas avant la fin du confinement bien sûr, cela donnera le temps d'y penser car on n'adopte pas un animal, même un lapin, sans y avoir bien réfléchi auparavant.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles