Menu

Un musée vendu aux enchères

Duffau outils anciens.JPG

Vendredi 28 février, à partir de 9 h 30, tout ce qui faisait la valeur de ce musée, à savoir toutes les pièces dans leur ensemble, seront dispersées une fois que le marteau de la commissaire-priseur validera les enchères des acquéreurs.

En 1995, Marcel Lavedan dévoilait au lecteur de Sud Ouest la passion d'Alban Duffau. Sous le titre très évocateur « Dans la caverne d'Ali Alban», il dévoilait comment à l'âge de la retraite, revenu dans son village natal de Lasserrade, Alban Duffau avait, en quelques années, constitué ce que, maintenant, on vanterait en tant que musée paysan.

Cette collection avait commencé quand sa sœur, elle aussi, avait pris sa retraite et vendu l'exploitation familiale. Tout un attirail d'outils agricoles allait partir chez un ferrailleur. Sur un coup de coeur, Alban Duffau les reprit et se mit à les entretenir.

La collection démarrait. Pendant les dix années suivantes, il a passé son temps à récupérer de vieux outils dans des lieux improbables, abandonnés dans des champs ou au fond des granges. Ensuite, il les remettait en état. Tous impeccablement entretenus, classés et répertoriés dans un hangar – la caverne évoquée plus haut – proche de sa maison d'habitation.

Un musée privé visité seulement par des amis ou à quelques occasions par des groupes d'écoliers. 250 objets sélectionnés avaient été exposés au Château de Couloumé-Mondebat en cette année 1995.

La passion d'un homme malheureusement ne lui survit pas forcément, malgré les regrets que cela engendre. Roland Duffau, le fils d'Alban, après la mort de son père en 2002, puis de sa mère quelques années plus tard, a dû vendre la maison d'habitation mais le nouveau propriétaire a besoin d'un hangar vide ; ce n'est en rien critiquable. Donc le contenu de ce musée doit disparaître de sa caverne. 

Aucune solution n'a pu être trouvée pour ce que certains considéraient comme le musée privé le plus important du département. Même la commune de Plaisance qui avait envisagé, en son temps, l'éventualité d'une reprise de cette collection, n'a pu monter un tel projet, faute de moyens et de trop de conditions à respecter.

Une fois la vente décidée, pour Roland Duffau, la seule petite lueur d'espoir serait qu'un passionné se révèle et se manifeste pour emporter un maximum de lots.

Outillage ancien de tonnelier, vigneron, maréchal ferrant, sabotier, bourrelier, forgeron, tonte du bétail, tailleur de pierre, menuisier, matériels agricoles et outillage pour le bétail. Tout cet outillage, réparti en 183 lots, sera proposé par Maître Anne-Laure Anglezio.

Tous les renseignements concernant les conditions de cette vente et le détail des lots sont à retrouver sur le site du commissaire-priseur. Tél. 05 62 05 41 20 ou mail : svv.gge@free.fr

NDLR : Alban Duffau dans sa "caverne", reproduction d'une photo de Marcel Lavedan extraite de son article paru dans le Journal Sud Ouest - Document communiqué par Roland Duffau.

Duffau outil de dépiquage.JPG
Outils de dépiquage
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles