Menu

Une jardinerie bio unique dans le Gers et des plants de houblon

Planterie.JPG

Ce que La Planterie va très bientôt vous proposer

Une histoire ancienne, l'horticulture à L'Isle-de-Noé, mais il arrive un moment où il faut savoir tourner la page. Guy Puchouau cherche à passer la main. On retrouve même l'annonce de son entreprise à reprendre sur SOS Villages, un site d'aide à la relance des commerces dans les villages en zone rurale avec le journal télévisé de 13 h de Jean-Pierre Pernaut. Sur le plan national, que ce soit en ville ou en campagne, en dix ans, le nombre d'entreprises françaises horticoles a été divisé par deux. Pas facile donc de trouver un repreneur !

C'est là qu'intervient Laureline Boinais Bourgoin, bien que n'étant pas d'une famille d'origine agricole, elle a participé activement au projet Terra Alter Gascogne [1], la légumerie bio sur Marciac. 

Son idée : maintenir, bien sûr, la production de plants en local, car c'est important. Avec les mêmes produits, mais autrement : uniquement en bio.

Des plants bio nécessitent plus d'attention et plus de compagnie. Pour contrer les éventuelles maladies, les champignons ou les ravageurs, Laureline choisit la prévention et la compagnie de milliers de petites bestioles qui se chargent des nuisibles. C'est une attention de tous les jours pour que ces plants soient résistants, productifs ou fleuris, tout en favorisant la biodiversité.

Les insectes disparaissent, ils sont pourtant très utiles au jardin ! Il est donc grand temps de leur donner un petit coup de pouce.

La Planterie, jardinerie 100 % bio gersoise, à destination des particuliers, sera la première de ce type sur le département.

En maintenant cette entreprise sur la commune, Laureline va soutenir aussi tous les commerces de proximité ou des départements voisins avec qui elle va travailler. Des semences au terreau, de l'imprimerie à l'informatique, elle privilégiera toujours les fournisseurs locaux.

En ce printemps 2020, si tout se passe comme prévu, vous allez la découvrir sur place, dès le samedi 25 avril, au village, route d'Auch, au lieu-dit Bourguignon. Pour ce début de saison, pour ses plants de légumes, de fleurs et d'aromates, averti de l'ouverture de La Planterie, le jardinier, débutant ou amateur, saura désormais la retrouver sur les marchés autour de l'Isle-de-Noé, à Mirande, Plaisance, Seissan ou Marciac.

Des variétés classiques ou plus rares, il y en aura pour tous les goûts. Mais surtout, une autre grande nouveauté, filière en démarrage sur le Sud Ouest, la Planterie accueillera ses premiers rhizomes en 2020 pour lancer une production hors du commun à destination des professionnels : celle de plants de houblon.

Idée lumineuse, vu le nombre de brasseurs qui ont fait leur apparition sur le département du Gers, à l'heure actuelle une bonne vingtaine environ, les houblonniers vont devoir les fournir en houblon et Laureline sera là pour approvisionner ceux-ci en plants. Et ... tout cela, en local !

Pour boucler son projet, Laureline a fait appel au financement participatif par l'intermédiaire du site Mimosa [2]. Encore douze jours pour lui permettre d'acquérir une rempoteuse, outil indispensable au travail de l'horticulteur. Le semis représente un travail important. Proposer une large gamme de produits implique un grand nombre de pots : 36 000 sont programmés pour la première année. Pour faciliter le rempotage, il faut une machine adaptée permettant de se soulager d'une tâche fastidieuse.

Laureline ne sera jamais à court d'idées pour faire vivre son entreprise. Déjà parmi les contreparties offertes aux contributeurs, outre bien évidemment des plants gratuits, une visite est prévue pour découvrir ce métier et en connaître les coulisses. Qui sait cette occasion permettra peut-être à certains de se découvrir une nouvelle vocation !

[1] Terra Alter Gascogne, plateforme de collecte, transformation et commercialisation de fruits et légumes bio et locaux, fonctionnant en circuit court, dans un rayon de 180 km autour de Marciac. Les objectifs poursuivis par Terra Alter sont triples : proposer à la restauration collective et commerciale des fruits et légumes sains et de qualité, bruts ou prêts à l’emploi ; soutenir des producteurs aux pratiques respectueuses des hommes et de la planète ; créer de l’activité économique en zone rurale.

[2] MiiMOSA est le premier site de financement participatif de l'agriculture et de l'alimentation. Au-delà d’offrir une alternative à la finance traditionnelle, MiiMOSA est un lieu d’échanges, de partage et de solidarité entre une communauté de contributeurs et les porteurs de projet de ces secteurs. Après avoir accompagné des projets sur le modèle du « don avec contrepartie », début 2018, MiiMOSA renforce son offre de financement avec le « prêt participatif », permettant ainsi d’orienter l'épargne populaire vers les projets agricoles et alimentaires.

Très bientôt, tous ces plants seront prêts individuellement, rempotés grâce au matériel acquis avec le financement participatif, nécessaire pour aider l'horticultrice ; ces plants attendront alors dans cet endroit pour l'instant si désespérément vide. Mais remontez au début de cet article et regardez la photo de Une, le samedi 25 avril, c'est à elle que ressemblera cette serre.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles