Menu

Football National 3 : Auch craque en seconde mi-temps face à Rodez 2.

IMG_7194.JPG

Après une première mi-temps d'un excellent niveau, les Auscitains ont déjoué en seconde période.

AUCH : 0

RODEZ 2 : 4

Mi-temps : 0-0.

LIEU: Auch (Stade Éric Carrière). SPECTATEURS : 300 environ. ARBITRES : Jordane Lomi assisté de Thibaut De Saint Gilles et Aurélie Cadinot. PELOUSE : En bon état.

Rodez : Buts Coelho (65e), Caddy (80e,, 86e penalty), Clément Triaut (88e).

Auch : Graves, Pujos, Fitte, Fauque, Ubatelo, Huc, Ouhammou, Unjanqui, Lalanne, Rumeau, Gabriel. Remplacants : Lannes, Ntafumu Sala, Degbo, Kingo, Cantau.

Avertissements : Pujos (47e), Rumeau (90e). Au banc à Cazorla (86e).

Rodez 2 : Dahak, Coelho, Dady Ngoy, Soualem, Delclaux, Maury, Dacourt, Remars, Caddy, Garcia, Maanane. Remplacants : Morcillo, Djelti, Clement Triaut, Simpore.

Avertissements : Garcia (56e).

Les Auscitains misaient beaucoup sur cette rencontre pour concrétiser les espoirs entrevus après les deux bons matchs nuls obtenus contre Blagnac et Muret. À l’issue de cette rencontre face aux Ruthénois, la désillusion est grande et ce d’autant plus que la première mi-temps ne laissait en rien supposer un tel scénario avec 4 buts encaissés en seconde période.

En effet, Auch durant 45 premières minutes de jeu a tenu la dragée haute face aux visiteurs qui ont donné beaucoup de rythme à la rencontre. Les premières occasions de buts furent pour les Auscitains dont celle de Dominique Gabriel qui seul, face au goal ruthénois, envoie le ballon au dessus de la barre (33e). Rodez, pour sa part, pouvait aussi se mordre les doigts lorsque Eddy Maanane manque son face à face devant Damien Graves. C’est en toute logique que le score à la mi-temps est nul au terme des 45 minutes extrêmement intenses et agréables par la qualité du jeu développé.

À la reprise, Auch se livre sans compter offensivement mais ne parvient pas à concrétiser sa domination. Rodez, sur une contre-attaque, trouve la faille dans la défense auscitaine et ouvre la marque par Grégory Coelho, (0 à 1 à la 65e). Les locaux accusent le coup, perdent de leur tonus, et, une fois de plus sur une relance, ils encaissent leur second but inscrit par Dorian Caddy (0 à 2 à la 80e). La défense auscitaine est de plus en plus à la peine face à une équipe visiteuse tranchante dans ses actions dont l’une d’elles se conclue par un penalty suite à une faute de main dans la surface de réparation, Dorian Caddy exécute la sentence par un tir puissant (0 à 3 à la 86e). Auch qui a perdu ses repères, joue « au sauve qui peut » ce qui profite à Rodez sur leur ultime but concrétisé par Hugo Clément Triaut, seul devant Damien Graves, (0 à 4 à la 88e).

Il reste dix matchs à jouer, tout reste encore possible pour le maintien, mais il devient urgent de retrouver le goût de la victoire, à commencer le 29 février à Rodéo, avec qui Auch partage les points.

Ils ont dit :

Florent Rech, entraîneur Rodez 

« Je ne sais pas si le score reflète la physionomie du match. En première période, on a eu quand même des occasions nettes qu’on n’a pas mises au fond. En seconde période, on a fait preuve de plus d’efficacité. Le premier but nous a libérés et mis en confiance pour être plus lucide dans les actions offensives… Auch nous a posé des problèmes en première période sur les coups de pied arrêtés, sur les situations de un contre un… Ceci dit, ils n’ont pas su profiter de leurs temps forts… Je leur souhaite une bonne continuation car c’est une équipe qui a été, au match aller comme au retour, équilibrée, qui essaye de jouer, qui ne ferme pas le jeu, avec un bon état d’esprit ; donc je leur souhaite une bonne fin de saison. »

Gilles Garcia, entraîneur d’Auch

« C’est une grosse désillusion parce qu’on avait placé beaucoup d’espoirs dans ce match ; et sortir de là avec quatre buts encaissés alors que tu ne fais pas un mauvais match, ça fait mal. On paie cash nos erreurs. Je ne comprends pas comment on se désunit autant que ça sur la seconde période… Il y a beaucoup de situations en première période où c’est l’avant-dernière ou la dernière passe qui ne va pas, ou le tir qui ne va pas… On est retombé dans nos travers. Ce soir, sur la seconde période, j’ai l’impression qu’on n’avait plus de carburant dans les jambes. (À propos de l’arbitrage) Je pense que, ce soir, il y a beaucoup à dire sur l’arbitre. Il a le droit de se tromper, pas de souci sur ça, mais la manière qu’ils ont d’être hautains, ça c’est dur. »

Samuel Sottum-Castano, président d’Auch Football

« Déçu de la défaite, mais c’est une grosse équipe de Rodez, il faut le souligner. C’est une des plus belles équipes que j’ai vue jouer cette saison. Nous, on a des occasions mais on ne les met pas. Cette défaite fait mal. On avait espoir de renouer avec la victoire après deux belles prestations (Muret et Blagnac). On va essayer de se remettre en selle pour le match au Rodéo dans quinze jours. »

Ntelo Ubatelo, capitaine Auch

« Rodez était meilleur que nous, dans l’utilisation du ballon, dans l’occupation du terrain. À 0-0, on subit mais sans qu’ils soient vraiment dangereux. Puis, on a deux ou trois situations où on peut scorer avant. Et, à partir du moment où on prend le premier but, on décide de se découvrir, puis on prend le deuxième, etc. Le foot, ça se joue sur des détails, et aujourd’hui, les détails n’étaient pas en notre faveur. »

Photos et interviews : Jean-Marc Ramel.

IMG_7097.JPG
Ntelo Ubatelo, capitaine d'Auch.
IMG_7107.JPG
Franck Lalanne.
IMG_7118.JPG
Robin Rumeau, balle au pied.
IMG_7191.JPG
Franck Lalanne au sol après un choc avec le gardien de Rodez.
IMG_7193.JPG
Sortie de Franck Lalanne, un médecin viendra l'examiner après le match.
IMG_7102.JPG
Yassine Ouhammou face au gardien ruthénois Valentin Dahak.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles