Un sanglier s'envole !

castillon debatsCHASSE - Copie.JPG

"Qui a volé, a volé, a volé, le gibier prélevé ?", aurait pu chanter Gilbert Bécaud

Après les survols de palombes, voici un nouveau loisir : le vol de sanglier ! Cette discipline, rare dans nos campagnes, a récemment fait son apparition à Castillon-Debats. Lors de la dernière battue de la société de chasse locale, une scène cocasse a interloqué puis fait jaser les chasseurs et la population. Force était de constater : "On nous a volé un sanglier abattu par nous-mêmes !", révèle Nicolas Dupuy, président de l'association.

Les faits remontent à samedi 14. Une matinée de chasse fructueuse récompensait les Nemrods avec cinq sangliers prélevés qui ne détruiront plus prairies, vignes et champs de maïs. Un des mammifères, objet de ce reportage, fut laissé (en compagnie d'un chien) au bord d'un chemin en attendant d'être collecté lors du ramassage final. Mais au moment d'embarquer le gibier, il avait disparu... Volatilisé ! Hormis un Obélix capable d’emporter son repas de 80 kilos sous chaque bras, qui a pu subtiliser la bête ?

L'enquête ne fait que commencer. Un cycliste de passage dans le secteur a témoigné "d’agissement suspect" et donné des informations, depuis recoupées avec d’autres indices. Tout ceci permettra de remonter jusqu’aux jambons, saucisses "bientôt sur vos tables". Cette piste est prise très au sérieux par les chasseurs. Car il n’y a pas que les pieds du sanglier qui laissent des empreintes. Toujours est-il qu'à l'heure des agapes de fin d'année, il faut se défaire d'un goût amer : celui du sanglier volé...

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles