Menu

Véronique Thieux-Louit a reçu, cet été, l’Ordre national du mérite

0 DR Remise de l'ONM à Véronique Thieux-Louit 1bis 170719.jpg

Des mains de la préfète

Bien que l’événement date de l’été dernier, il paraît intéressant de le mentionner dans Le Journal du Gers. C’est pourquoi le Journal a rendu visite à Véronique Thieux-Louit, maire de Lupiac. Pour l’entretenir de ce 17 juillet où elle a été reçue chevalier dans l’Ordre national du mérite, des mains de Catherine Seguin, préfète du Gers, sa marraine pour la circonstance.

Elle nous dit son envie de partager cet honneur avec tous les Lupiacois. Eux, grâce auxquels elle a pu réaliser - en 30 ans - de beaux projets pour Lupiac.

Discours de la préfète

Catherine Seguin rappelle d’abord que l’Ordre national du mérite (ONM) marque officiellement la reconnaissance de la République pour le sens du service public et de l’intérêt général de la récipiendaire. Cet Ordre récompense les services distingués et encourage les forces vives de la Nation en leur donnant un exemple à suivre. Il symbolise le véritable esprit civique français.

Il honore la citoyenne qui a fait passer son intérêt particulier au second plan et cherche à bâtir une société du service. Qui s’engage au service d’une ambition collective en apportant le meilleur d’elle-même.

S’adressant à Véronique Thieux-Louit, la préfète souligne que « son parcours démontre son investissement au service de son territoire et au profit de ses concitoyens ».

Son engagement continu, pendant 30 ans, en tant qu’élue locale en témoigne. Une responsabilité prise parallèlement à son activité professionnelle. Elle devient conseillère municipale à 24 ans, puis 2e adjointe. En 1995, elle est 1re adjointe, alors que le maire, Yves Rispat, président du Conseil général de l’époque, est très pris. Elle est élue maire en 2014.

La mise en valeur de l’image de d’Artagnan à Lupiac. Catherine Seguin souligne l’attachement de Véronique Thieux-Louit à son village et sa volonté de le mettre en valeur par des projets qui valorisent son passé historique. « Vous parvenez à créer un engouement autour de la figure tutélaire du mousquetaire et à fédérer les habitants autour de ce projet (…) En parallèle, votre promotion de l’histoire du village aboutit à la création d’une association dédiée au héros gascon et d’un Festival annuel ». Puis c’est la rénovation de la place, où prend place la seule statue équestre de d’Artagnan. Et la création de la Route européenne d’Artagnan de Lupiac à Maastricht.

La préfète conclut : « L’ensemble de votre action est marqué par votre dynamisme et votre créativité ». Et devenir chevalier de l’ONM n’est pas un aboutissement, mais un engagement.

Discours de Véronique Thieux-Louit

Véronique Thieux-Louit remercie la préfète, les officiers représentant l’ONM et le député Jean-René Cazeneuve (qui a sollicité cette distinction) et tous les Lupiacois qui l’ont aidée dans son action.

Dès son premier mandat, à 24 ans, elle constate que les villageois sont enthousiastes et prêts à l’aider à faire quelque chose pour le village.

Elle n’insiste pas sur ses relations « compliquées » avec le maire de l’époque, Yves Rispat, mais, « quand elle regarde la statue », elle se dit « que cela valait la peine de se battre ». Statue qui est « un merveilleux cadeau » de Maïté et Guy Dubuc. Puis la maire remercie sa famille qui l’a soutenue.

Anecdote : pour accepter de devenir suppléante de Jean-René Cazeneuve, elle se renseigne sur sa santé : « afin d’être sûre de ne pas passer sa vie à Paris ! »

Modeste, elle conclut : « J’ai donné un sens à mes engagements en les assumant comme une mission, comme un service. Je n’étais pas programmée pour être digne d’une si grande distinction ».

N.B. - La photo du haut de page a été communiquée par Véronique Thieux-Louit.

1bis Véronique Thieux-Louit à son bureau 1bis 111219.jpg
Véronique Thieux-Louit à son bureau
2 Le ruban bleu à droite 1bis 111219.jpg
Le ruban bleu est sur la boutonnière à droite
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles