Menu

Fleurance - Blagnac : rien à perdre... sauf l'honneur

3.JPG

Dimanche, au stade Marius Lacoste, pour le compte de la 12e journée de championnat de Fédérale 1, l’AS Fleurance accueille le deuxième, Blagnac.

Le 7 septembre dernier, Fleurance encaissait un lourd (mais logique) carton à Blagnac (50-26). Mais malgré le score, les joueurs gersois avaient laissé entrevoir quelques belles étincelles en inscrivant tout de même quatre essais à leurs adversaires. Et les semaines qui suivirent confirmèrent le bon état de forme des hommes du président Courtès.

En ce début d’hiver, l’ASF s’est installée en milieu de classement (7e). Et les joueurs du duo d’entraîneurs Michel Carré et Bernard De Giusti se mettent à nourrir quelques envies de qualification pour le Du Manoir, pour le plus grand plaisir de leurs supporters. Mais la route est encore longue… et semée d’embûches.

L’affiche de ce dimanche, face aux Blagnacais, ne fait pas partie des matchs où la victoire est obligatoire. Les coachs gersois en conviendront eux-mêmes, on ne peut pas demander à Camacho et sa bande de terrasser une formation d’un tel calibre ; même si cela n’est pas impossible. Ce qu’on peut attendre des Fleurantins ? Tout simplement qu’ils portent haut les couleurs du club comme ils ont su le faire contre Albi il y a quelques semaines.

« On a le couteau sous la gorge »

« Contre Blagnac, on s’attend à un match compliqué, surtout pour les avants, prévient Giorgi Menabdishvili, le pilier géorgien de l’ASF ; la conquête va être primordiale… Mais encore une fois, ce ne sont pas quinze joueurs, mais les vingt-trois joueurs qui doivent faire le boulot. On n’a pas le choix. On a le couteau sous la gorge… Si on n’entre pas sur le terrain avec l’envie de gagner… on n’a pas le choix. »

L’envie, la motivation, le courage, l’abnégation, tout cela, les Fleurantins l’ont dans leurs bagages. Il leur manque seulement une petite chose, mais si importante : la constance sur 80 minutes. Trop souvent, les Gersois ont laissé échapper des points par manque de concentration, par relâchement. Un problème sur lequel tout le groupe planche. « Soit on joue bien en première période, soit en seconde période ; mais on n’arrive pas à le faire tout un match. Le problème est qu’on ne respecte pas le plan de jeu sur 80 minutes. Il faut corriger ça. Pourtant, on a l’effectif pour le faire. Mais je ne sais pas pourquoi on n’y arrive pas », nous confie Giorgi Menabdishvili, avant de tirer la sonnette du clairon de la mobilisation générale : « On a failli. On a utilisé nos jokers. On n’en a plus. Que ce soit chez nous ou à l’extérieur, on doit entrer sur le terrain pour faire quelque chose. On est à moitié championnat. On doit rester soudés pour relever la tête. »

Programme de la 12e journée :

Samedi 14 décembre (18h30) :

Tarbes – Graulhet

Dimanche 15 décembre (15h) :

Bagnères – Albi

Oloron – Pamiers

Lavaur – Mauléon

Lannemezan – Saint-Sulpice

Fleurance – Blagnac (15h15)

 

Classement actuel :

1. Albi… 41 points

2. Blagnac… 45 pts

3. Tarbes… 40 pts

4. St.-Sulpice… 30 pts

5. Lannemezan… 29

6. Mauléon… 22 pts

7. Fleurance… 20 pts

8. Lavaur… 21 pts

9. Oloron… 18 pts

10. Bagnères… 17 pts

11. Pamiers… 15 pts

12. Graulhet… 13 pts

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles