Menu
Fleurons de Lomagne

Premier dimanche de l'Avent : le "nouvel an" catholique

IMG_6964.JPG

Ce dimanche 1 décembre, pour tous les catholiques, est le premier jour de l’année ecclésiastique. Il est le premier dimanche de l’Avent.

Deux grands cycles composent l’année ecclésiastique : le cycle de Noël (mystère de l’Incarnation) et le cycle de Pâques (mystère de la Rédemption).

Le cycle de Noël est composé de trois temps : le Temps de l’Avent (4 dimanches), le Temps de Noël (2 à 3 dimanches) et le Temps après l’Epiphanie (6 dimanches). Le cycle de Pâques, quant à lui, compte cinq temps : le Temps de la Septuagésime (3 dimanches), le Temps du Carême (4 dimanches), le Temps de la Passion (2 dimanches), le Temps Pascal (7 dimanches) et le Temps après la Pentecôte (24 dimanches).

Le Temps de l’Avent (du latin Adventus, qui signifie avènement) se compose de quatre semaines ; du 1er dimanche de l’Avent au 24 décembre. Dans notre calendrier grégorien, l’Avent débute le quatrième dimanche avant Noël.

C’est sous les auspices de la Vierge que s’ouvre l’année ecclésiastique. Autrefois, c’est dans la basilique de Sainte-Marie-Majeure que tout le peuple de Rome stationnait, en ce premier dimanche de l’Avent, pour assister à la messe solennelle célébrée par le pape.

La date initiale de l’année liturgique était, au Ve siècle, la fête de l’Annonciation. D’abord célébrée en mars, cette solennité fut transférée en décembre. « Suivant ce qui se pratique ailleurs, dit le Concile de Tolède en 665, la fête de l’Annonciation sera célébrée le 18 décembre dans toute l’Espagne car elle tombe souvent en Carême ou à la solennité de Pâques. »

Au Xe siècle on commença l’année au premier dimanche de l’Avent, c’est-à-dire quelques semaines avant la Noël. Dès 380, un concile de Saragosse ordonne une préparation de huit jours à la fête de Noël. Au Concile de Tours de 563, on mentionne l’Avent comme période liturgique possédant ses rites et ses formules propres.

Dans la liturgique nestorienne (VIe siècle), l’Avent avait une durée de quatre dimanches, appelés dimanches de l’Annonciation. Et dans les liturgies ambrosienne et mozarabe, on en comptait six. Dans la liturgie romaine, l’Avent dura d’abord cinq semaines, et actuellement, il en compte quatre. Le premier dimanche de l’Avent est celui qui est le plus proche de la fête de saint André célébrée le 30 novembre. André étant le premier des apôtres à connaître Jésus-Christ aussitôt après son baptême sur les bords du Jourdain.

IMG_6968.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles