Menu

Justes de Beaumont : fierté et émotion

1 famille.jpg

C'est une cérémonie empreinte d'une grande émotion qui s'est déroulée mercredi 18 septembre 2019, à la salle « Les Nouveaux Bleus » de Beaumont-de-Lomagne en présence de nombreuses personnalités.

En effet, les descendants de Jeanne et Jean-Marie Arquié, institutrice et directeur de l'école publique pendant la seconde guerre mondiale, recevaient des mains d'Anita Mazor, de l'ambassade d'Israël, la distinction de « Justes parmi les Nations » attribuée, à titre posthume, aux époux Arquié parce qu'ils avaient caché des enfants juifs durant cette période. Cette remise de la médaille et du diplôme décernés par Yad Vashem était le point fort de cette célébration,

Cet événement, orchestré par Francine Théodore-Lévêque, déléguée régionale du comité Yad Vashem assistée des services municipaux, était empreint d'une solennité émue. Débuté par la chanson « Nuit et Brouillard » de Jean-Ferrat, le programme prévoyait ensuite une allocution de Thérèse Reynaud, secrétaire générale de l'association  La Lomagne, mémoire pour demain à l'origine de ce long travail de recherche, ancienne institutrice, puis de Jean-Luc Deprince, maire, qui fit le résumé du sauvetage mis à l'honneur.

Puis les enfants de l'école publique, et en alternance, du collège Théodore Despeyrous lurent un texte qui remettait en scène les enfants d'autrefois, et les Conteurs et Conteuses de Beaumont déclamèrent le poème d'Albert Pesses « Le Badge », qui évoque l'humiliation du port de l’étoile jaune.

Après le chant des Partisans, Anita Mazor prit la parole pour rappeler « la nécessité de poursuivre ce travail de mémoire », avant que Céline Platel, sous-préfète, souligne combien elle se sentait particulièrement concernée par la poursuite de ces commémorations qui visent à faire de nos enfants des citoyens éclairés et conscients des dangers qui ne cessent de peser sur nos sociétés et salue la présence de « Robert Delbès, l'un des animateurs principaux de ce travail éducatif ». Les enfants sauvés eurent eux-mêmes des enfants, puis des petits-enfants et l'un d'eux, montrant sur l'écran une photo où était rassemblée cette nombreuse descendance, s'adressa aux petits-enfants des sauveteurs : « Regardez cette photo, c'est tout un monde que vos grands-parents ont sauvé ».

Après l'audition des hymnes nationaux, la municipalité a invité les participants à partager un buffet.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles