Menu

Karaté : pour que demain, il ne soit pas trop tard !

Karaté Condom.PNG

Oh certes, la volonté première quand on vient au karaté, c’est pour apprendre à se défendre, puis, au fil du temps, le mal de dos et autres bobos s’estompent, la confiance, le sourire reviennent ; le moteur santé s’installe ; ce qui est plus qu’une évidence pour les fidèles du Budo Shotokan Karaté Club de Condom.

Et, à la rentrée de cette dixième saison, d’ouvrir largement les portes à ce même atout par une cotisation à partir de seulement 6 €/mois (hors licence/assurance) et mieux encore, avec une réduction jusqu’à 20 % pour les personnes du même foyer. Bien que cela soit, semblerait-il, une réponse à un besoin ressenti face aux turbulences de la vie d’aujourd’hui, Henri Bois, le professeur, bénévole, diplômé d’Etat, d’appeler à nouveau à la vigilance face à la plénitude d’écoles dites de self-défense qui s’ouvrent, chaque jour, un peu plus partout, qui s’inspirent du karaté, où l’intérêt pourrait s’avérer plutôt à prédominance financière.

Hommes, dames, seniors, enfants, si on peut débuter à tous âges, malheureusement il n’y a n’a pas d'âge pour être agressé, le Karaté-Do, la main vide de toutes armes, mais aussi de mauvaises intentions, est né, rappelons-le, pour apprendre à se défendre, et répond aussi à la cruauté de la rue.

Paradoxalement, une pratique qui, par sa sérénité acquise, anticipe, éloigne l’agression ; il n’y a pas de première attaque en karaté qui se veut l’anti-violence avant tout.

Oui, un moteur santé, l’anti violence, pour que demain il ne soit pas trop tard.

Les lundi et jeudi, salle omnisports : 18 h 20 à 19 h 20, adolescents, filles ou garçons, de 11 à 15/18 ans et à 19 h 30 à 21 h : à partir de 15 ans, hommes, dames, seniors.

Mercredi, hall des combats ; 15 h 30 à 16 h 30, garçons et filles de 6 à 10 ans.

Tél : 07 81 63 73 15 ou site du club.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles