Le 7ème Salon du livre a obtenu un vif succès auprès du public

20190328184801wQ7H-image(linked_img).JPG

Parlons langage des pigeonniers

Conférences, lectures, calligraphie, écrivains ont animé ce salon situé à quelques pas de Lévignac, par ce beau dimanche de mars. Ce salon a été organisé par l’association « Plaisir du livre et du papier ». De nombreux promeneurs s’étaient donnés rendez-vous dans la salle des fêtes du village ; à l’intérieur de cet espace, on pouvait rencontrer des écrivains avec leurs livres ou documents, à l’extérieur, se trouvaient des stands plus artisanaux, avec des animations destinées aux jeunes.

C’est ainsi, en déambulant autour des stands, que Michel Lucien, considéré comme la « star » du salon, a accordé une interview au JDG. Il est l’auteur de plusieurs livres qui défendent la sauvegarde du patrimoine sur les pigeonniers, « Pigeonniers en Midi-Pyrénées » «  Pigeonniers du Tarn » « Pigeonniers du Gers » représentant six à huit ans de recherche et d’écriture.

Il confie : « Depuis trente ans, mon travail consiste à faire découvrir aux gens le monde des pigeonniers à travers des photos et des écrits. Cela représente un travail conséquent, j'ai parcouru entre 10 et 15.000 kms pour l’écriture d’un ouvrage, cela me prend presque trois ans. Pour mon premier livre, j’ai travaillé avec la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), j’ai accompagné des chargés de missions afin d’établir un classement des pigeonniers dans le Gers. Je découvre parfois des endroits totalement inconnus. J'aborde le département du Gers avec curiosité. Il m’est arrivé qu’au détour d’un chemin, ce soit l’étonnement, car certains édifices sont cachés et inaccessibles, mais soudain, c’est la surprise du paysage où châteaux et pigeonniers plantent un décor inoubliable ».

Des œuvres d’art dans la nature

Qu’ils soient carrés, ronds, dodus, élégants, harmonieux, les pigeonniers sont les témoins d’un temps, ces garde-mangers étant nécessaires pour l’alimentation. Les randonneurs de Saint-Jacques de Compostelle sont également férus des ouvrages de Michel et découvrent le patrimoine gersois au fil des balades. Sa passion des pigeonniers lui vient de ses grands-parents qui étaient du Tarn-et-Garonne, il a appris à grimper dedans, cela lui a donné envie de raconter ses découvertes. On dénombre environ 450 pigeonniers dans le Gers, dont certains sont en mauvais état. Il a également pensé aux enfants, avec un titre « Le patrimoine raconté aux enfants », sur les villes d’Albi, Gaillac ou Toulouse, avec des textes écrits en plusieurs langues, que ce soit espagnol, anglais, italien, occitan, un livre à la fois ludique et informatif.

Ce retraité, ancien ingénieur en électronique, passe son temps sur les chemins d’Occitanie, avec le souhait de pouvoir continuer cette recherche architecturale, consacrée aux silhouettes majestueuses dressées dans la campagne, d’une grande diversité de matériaux et de formes de toiture.

Si vous souhaitez plus de renseignements :   Michel Lucien a créé le musée de Belsoleil - 81120 - Lombers

Entrée gratuite sur rendez-vous du 01/05 au 30/09.

Contact : 06 81 90 78 58 - Mail   [email protected]

Le bureau de l’association «  Plaisir du livre et du papier » est composé de : Denise Verdié, présidente ; Edmond Martin, ècrivain et secrétaire général ; Karine Cayrou, trésorière.

Michel Lucien.JPG
Michel Lucien présentant son livre sur "Les Pigeonniers du Gers"
20190328184801gUzj.JPG
Pause déjeuner
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles