Menu

Premiers rendez-vous du Ciné Latino au Gascogne

Cinéma Condom - Photo Marc Le Saux.jpg

Festival Cinélatino du 14 au 25 mars – Pass festival 12 € / 3 films (hors soirée 2 films vendredi 22 mars)

Ciné-Rétro : Central do Brasil (VOSTF) – Film français, brésilien de Walter Salles avec Fernanda Montenegro, Vinicius de Oliveira, Marília Pêra (Drame, 1998, 1 h 53). Dora, ex-institutrice, gagne sa vie en écrivant des lettres pour les migrants illettrés à Rio. Quand sa mère meurt, Josue demande à Dora de l'aider à retrouver son père... Ours d'Or et

Ours d'Argent (Meilleure actrice), Berlinale 1998. Primé aux Golden Globes 1999. Jeudi 14 mars à 20 h 30.

Pachamama – Film d'animation français de Juan Antin (2018, 1 h 12). Tepulpaï et Naïra, deux petits indiens de la Cordillère des Andes, partent à la poursuite de la Pachamama, totem protecteur de leur village, confisqué par les Incas. Leur quête les mènera jusqu’à Cuzco, capitale royale assiégée par les conquistadors. Dès 6 ans. Dim 17 mars à 17 h.

Mon père (Retablo) (VOSTF) – Film péruvien, allemand, norvégien de Álvaro Delgado-Aparicio avec Junior Béjar Roca, Amiel Cayo, Magaly Solier (Drame, 2018, 1 h 41). Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter. Dans une région reculée du Pérou, Segundo, un jeune garçon de 14 ans, se prépare à suivre les traces de son père dans l'art traditionnel du retable. En se rendant à une fête de village, Segundo observe accidentellement son père dans une situation qui le bouleverse profondément... Lundi 18 mars à 20 h 30.

Soirée 2 fims » cinélatino : vendredi 22 mars

  • 18 h 30 - AVANT-PREMIÈRE : Sergio & Sergei (VOSTF) – Film cubain, américain de Ernesto Daranas avec Tomás Cao, Héctor Noas, Ron Perlman (Comédie dramatique, 2019, 1 h 33). Un cosmonaute russe est bloqué sur la station spatiale Mir pendant l'effondrement de l'Union soviétique.
  • 20 h 45 - Un coup de maître (Mi Obra Maestra) (VOSTF) – Film espagnol, argentin de Gastón Duprat avec Guillermo Francella, Luis Brandoni, Raúl Arévalo (Comédie, 2019, 1h41). Arturo est le propriétaire d’une galerie d’art à Buenos Aires, un homme charmant, sophistiqué mais sans scrupules. Il représente Renzo, un peintre loufoque et torturé qui traverse une petite baisse de régime. Leur relation est faite d’amour et de haine. Un jour, Renzo est victime d’un accident et perd la mémoire. Profitant de cette situation, Arturo élabore un plan osé pour les faire revenir sur le devant de la scène artistique.

Pass soirée : 12 €. Buffet partagé entre les films.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles