Menu

Fleurance : l'ASFLS en quête de points

10.JPG

Ce samedi 12 janvier (18 h), lors de la 10ème journée de championnat de R1, Fleurance se déplace à Cazères.

Noël est passé, et pourtant Fleurance continue à faire des cadeaux. Comme ce but « offert » à Pibrac, le week-end dernier, après seulement 40 secondes de jeu dans ce match en retard que perdra finalement 3-0 l’ASFLS. Les joueurs d’Arnaud Dessum, loin d’être ultra-dominés face à leur adversaire, n’arrivent toujours pas à mettre à profit les bons moments de leurs matchs. On le sait, le staff fleurantin l’a répété à maintes reprises, il manque à cette équipe un buteur, un joueur capable d’expédier le cuir au fond des filets quand l’occasion se présente.

Si Fleurance compte, il est vrai, six défaites en neuf matchs, il est intéressant de noter que, sur ces six échecs, trois le sont par seulement un but d’écart. De quoi faire enrager l’entraîneur Arnaud Dessum et son adjoint Laurent Cézenac. Un staff qui, toutefois, ne jette pas la pierre à leur groupe, bien au contraire. « Les contenus des matchs sont satisfaisants. On a la malchance contre nous, déplore Laurent Cézenac, mais on est au niveau. Même quand on perd 3-1 contre Tarbes, ça ne reflète pas le match, comme à Pradines, ça ne reflète pas tout le match. On manque vraiment d’efficacité offensive ; on n’a pas de buteur. Du coup, il faut beaucoup plus pour espérer marquer un but. » Heureusement, l’ASFLS a un atout qui n’est pas des moindres : un état d’esprit irréprochable, une envie qui ne faiblit pas dans la tourmente. Des joueurs qui, contrairement à ce qu’on peut trouver dans d’autres équipes de la poule, ne possèdent aucune expérience du niveau supérieur.

En novembre dernier, pourtant, le vent semblait avoir tourné enfin en faveur des hommes du Président Louis Saint-Ygnan après une belle victoire (2-0) sur Lourdes et un bon nul (1-1) à Golfech. Hélas, l’embellie n’était que de courte durée. L’ASFLS est retombée dans ses travers à l’entrée de l’hiver. Samedi soir, face à cette équipe de Cazères (9ème) qui possède trois longueurs d’avance, Fleurance se doit de prendre au moins un point ; car derrière, Pradines (11ème), qui se déplace à Tournefeuille, avec seulement deux points de moins, reste en embuscade. « On y croit, positive Laurent Cézenac, il y a encore deux équipes derrière nous. Même si on est sur le fil, le maintien est accessible. » Pour cette rencontre, à noter que Fleurance devra se passer des services de Romain Cazeneuve qui est suspendu.

 

21.JPG
Faisant souvent jeu égal avec l'adversaire, Fleurance n'arrive pas à concrétiser ses occasions.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles