Large victoire... sans la manière

13.JPG

A Auch, samedi soir, pour le compte de la 7ème journée de Régionale 1, Auch Football a battu Aussonne 6-2. Et comme dans le même temps Tarbes s’inclinait à Lourdes (8-1), les Auscitains rejoignent les Haut-Pyrénéens à la première place.

Auch – Aussonne : 6-2 (mi-temps : 4-0)

Arbitrage de M. Nicolas Perron, assisté de MM. Farik Touaref et Najib Mahfoudri.

Buts pour Auch : Caillau (12’, 43’ et 45’+1), Sidibé (39’), Pujos (73’) et Peres (87’).

Buts pour Aussonne : Daringos (66’) et N’Nandu (83’).

Cartons jaune pour Auch : Delpech (70’) et Kaussuo (90’)

Carton jaune pour Aussonne : Latrille (74’)

Expulsion pour Auch : Delpech (70’)

Auch : D. Graves (g), J. Kaussuo, F. Fitte (cap.), T. Sekou (N. Ubatello, 46’), J. Missio, L. Alamo Mendes, S. Delpech, Y. Ouhammou, T. Caillau, L. Gayraud (N. Pérès, 60’), M. Sidibé (F. Pujos, 60’).

Aussonne : Hélard (g), Demier, Arbus, Tchegnon, Daringos, Latrille, Dial (Dacuhna, 52’), Toto, N’Nandu (M’Kazarian, 23’), Marchal (cap.), Nachurie (Duran, 52’).

D’accord, il n’y avait pas le feu à la maison. Mais quand même, rester sur deux matchs sans victoire, cela commençait à faire désordre. Et les hommes du Président Sottum-Castano ont profité de la venue de la lanterne rouge pour renouer avec la victoire.

Si la première cartouche fût tirée par Duran (10’) pour les visiteurs, Auch allait vite anéantir tout espoir des Haut-Garonnais. Téo Caillau (12’) ouvrait le feu d’artifice. Quelques instants plus tard, Sidibé, profitant d’un coup franc à la limite de la surface, voit sa frappe bloquée par Hélard (21’). Mais ce n’est que partie remise pour l’Auscitain qui, sur un corner tiré par Simon Delpech et remis de la tête par T. Caillau, ne fait aucun cadeau au portier d’Aussonne (39’). 2-0. Téo Caillau, encore lui, enfoncera le clou en l’espace de trois minutes. Tout d’abord à la conclusion d’une attaque menée par Missio et Ouhammou (43’), puis, sur un coup franc de S. Delpech, en plaçant une tête à bout portant (45’+1). Côté Aussonnais, Dial (20’ et 42’) et N’Nandu (24’) ont donné quelques frayeurs aux locaux. 4-0 à la pause.

« On va s’améliorer »

Avec un tel score au retour des vestiaires, on pouvait bien se demander quelle serait la suite du scénario écrit par les Gersois. Hélas, elle ne fut pas terrible. Loin de là, même. De quoi faire hurler Gilles Garcia, l’entraîneur d’Auch (voir plus loin). Certes, deux nouveaux buts furent inscrits par les Auscitains. D’abord celui de F. Pujos servi par son capitaine Florian Fitte (70’) ; puis celui de Nicolas Pérès, servi par F. Pujos cette fois (87’). Mais durant ce second acte, les joueurs de Gilles Garcia sont retombés dans leurs travers. Baissant de rythme, oubliant parfois le collectif, ils laissèrent bien trop d’espace et d’opportunités à leurs adversaires qui en profitèrent pour aller battre Damien Graves à deux reprises. Daringos (66’) en premier, puis N’Nandu (83’) par la suite.

Ce succès, le plus large d’Auch depuis le début du championnat, fait du bien sur le plan comptable. D’autant que Tarbes, premier, s’est incroyablement écroulé (défaite 8-1) chez son voisin lourdais. Mais si les murs des vestiaires auscitains tremblaient à l’issue du match, ce n’était pas de cris de joie. Mais de courroux d’un staff qui ne digère pas l’attitude de ses joueurs en seconde période. A la sortie des vestiaires, le buteur heureux du soir, Téo Caillau se voulait rassurant ; « Mais même dans une victoire comme celle-ci, on se rend compte qu’il n’y a pas toujours que du positif et effectivement, certains comportements ont déplu aux coaches. Mais je suis sûr qu’avec le groupe qu’on a, on va s’améliorer et ne plus renouveler ce genre de comportement sur le terrain. »

 

Réactions :

Frédéric Larrieu (entraîneur d’Aussone) :

« L’analyse est terrible pour nous. On a pris un 4-0 à la mi-temps qui nous a renvoyé dans les cordes et éliminé du match en 45 mn. On a une réaction qui est assez timide dans l’ensemble… Auch était de toute façon supérieur à nous. »

Téo Caillau (buteur d’Auch) :

« Cela fait toujours plaisir de mettre trois buts, car en plus, ça faisait un bout de temps que je n’avais pas scoré… En tant que joueur, je suis content de la victoire ; après, sur le collectif on sait qu’il y a toujours à travailler, à améliorer. Le coach a fait son discours ; à nous de l’entendre et de mettre à profit pour les prochains matchs... »

Florian Fitte (capitaine d’Auch) :

« En première période, on a mis les ingrédients pour faire une belle partie… On voulait faire un match complet mais on n’a pas réussi car nous n’avons pas mis en application ce qui a été demandé à la mi-temps. Je ne vous cache pas qu’on s’est dit les choses dans les vestiaires à la fin du match. Ce n’est pas admissible de prendre deux buts alors qu’on a le match en main... »

Gilles Garcia (entraîneur d’Auch) :

« Sur la première période, notre force est de marquer sur un temps faible. On marque le premier but alors qu’on était en difficulté… Un début de match poussif, compliqué. Le plan de jeu n’est pas respecté. Le sentiment qui prédomine ce soir, c’est qu’on n’a pas respecté les adversaires, pas respecté le plan de jeu, pas respecté les coaches, et ça fait beaucoup ! Donc on ne peut pas se satisfaire d’une telle prestation… On ne peut pas être content. On ne grandit pas et on ne se sert pas de nos erreurs puisqu’on refait les mêmes… A un moment donné, il faut se demander ce qu’on veut faire. Si on veut rester dans le ventre mou, on a la bonne attitude, il faut continuer comme ça. Mais nous, le staff, on est arrivé avec beaucoup plus d’ambitions, en tout cas, en terme de jeu ; sans parler de montée ou autre. Et ce soir on n’a pas respecté le jeu et ça me fout hors de moi. »

6.JPG
16.JPG
17.JPG
Louis Gayraud, balle aux pieds
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles