Menu

Petite parenthèse

horse-2062215_960_720.jpg

Ruer dans les brancards

Ça ronfle, ça gronde. Du Nord au Sud, d’Ouest en Est, dans les villes et les campagnes, la colère monte chez les automobilistes. Avec une flambée des prix des carburants qui ressemble à un thermomètre avoisinant les 40° en période de grippe, la vidéo « coup de gueule » d’une Bretonne s’est répandue comme un virus ayant atteint plus de 5 millions de vues sur Facebook. Elle encourage à participer au blocage des routes le 17 novembre prochain.

Car entre augmentation de l’essence à la pompe, des péages urbains et des taxes automobiles, c’est clair, les Français en ont assez d’être pris pour des bêtes de somme, et sont prêts à ruer dans les brancards.

Même si on est en pleine épidémie de ras-le-bol, les brancards dont il est question dans cette expression ne concernent pas ceux que l’on trouve dans les milieux hospitaliers, également en pleine surchauffe. Le brancard qui nous intéresse ici est celui que l’on utilisait au XVe siècle, constitué de deux longs bouts de bois reliant le chariot au cheval.

Et hue coco ! Un petit coup sur les fesses, et l’animal trottinait pour transporter les charges ou les passagers. Mais lorsqu’ il estimait qu’il en avait fait assez, hop, d’un bon coup de sabot, il ruait dans les brancards pour signifier « basta ». Marre d’être exploité.

Face à cette révolte, le cocher du gouvernement ne comprend pas, lui qui cherche à «réduire le réchauffement climatique en choisissant de taxer la pollution et les produits nocifs, plutôt que les travailleurs et l’entreprise ».

A croire que son périmètre de promenade se limite à l’Île-de-France, ou qu’il pense que les rames de métro sillonnent le sous-sol de l’Hexagone.

Puis de renchérir : « C’est compliqué, mais il n’y a pas le choix ».

Dixit les mêmes qui ont fait voter en 2017 un amendement pour supprimer la taxe (TGAP) due par les entreprises dont l'activité ou les produits sont considérés comme polluants, au motif du faible rendement de ladite taxe et de son caractère non incitatif…

Illustration Pixabay.com

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles