Menu

Bénédiction de la nouvelle cloche de Bouzon-Gellenave

0 Bénédiction de la cloche  par Alexis Bankolé 1bis 201018.jpg

Sera-t-elle électrifiée pour le 11 novembre ?

On se souvient (1) que la nouvelle cloche a été inaugurée le 16 septembre à l’église de Saint-Gô, où elle va remplacer la cloche fêlée. C’est avec l’airain de celle-ci qu’elle a été refondue. Avant d’être mise en place, il fallait qu’elle soit bénie et c’est l’abbé Alexis Bankolé, curé de la paroisse, qui a procédé à cette cérémonie le 20 octobre, pendant une messe spécialement organisée pour la circonstance.

Auparavant, Robert Ospital, commercial à l’entreprise Laumaillé (campaniste) (2) est venu expliquer en détail à l’assistance la fabrication d’une cloche (voir ci-dessous).

Sonnerie en « volée tintée »

Comme indiqué, la cloche toute neuve a été refondue avec l’airain (3) de la cloche datant de 1863, qui était fêlée, donc inutilisable. Mais il y avait un problème : le clocher avait été bâti sur la cloche, alors que celle-ci était déjà en place. On ne pouvait pas la sortir entière sans casser le clocher. C’est Patrick Dantin, habitant de Bouzon-Gellenave, qui l’a débitée en morceaux. Et ces morceaux ont été refondus en une cloche toute neuve. On l’a fait sonner et elle a son très pur – en fa.

Pour éviter une détérioration de la charpente du clocher et de la cloche elle-même, celle-ci ne sonnera pas à toute volée, mais en « volée tintée » : un petit marteau frappera la cloche suivant le programme demandé (angelus, glas, mariage etc).

On sait qu’il y a une deuxième cloche en place à l’église de Sain-Gô. Elle date de 1691. Elle sonne en la et elle a une grande valeur patrimoniale. Elle vient de l’église aujourd’hui disparue du quartier du Mimort. On la manœuvre de manière traditionnelle avec une corde.

Commémoration

Reste à espérer que la nouvelle cloche sera en place avec son électrification pour le jour anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, car le délai est court.

Il est rappelé (4) que les témoignages matériels de la Grande Guerre prêtés par les habitants seront exposés le dimanche 11 novembre dans la salle des fêtes. L’après-midi, après le dépôt de gerbe au monument aux morts à 14 h 30, les habitants se retrouveront à la salle des fêtes pour un échange autour des objets exposés et des souvenirs oraux. Avec café, petit vin blanc et pâtisseries.

(1)https://lejournaldugers.fr/article/29760-les-cloches-sonneront-le-11-novembre-a-bouzon-gellenave .(2) Facteur de cloches. (3) Alliage de 78 % de cuivre et de 22 % d’étain. (4) https://lejournaldugers.fr/article/30475-bouzon-gellenave-celebre-le-centieme-anniversaire-du-11-novembre-1918

4 Eglise de Saint-Gô 1bis 201018.jpg
Église de Saint-Gô
9 Détail du vitrail de saint Fris 1bis 201018.jpg
Détail du vitrail de saint Fris
7 Explications de l'entreprise Laumaillé 1bis 201018.jpg
Explications de l'entreprise Laumaillé
3 La fêlure de l'ancienne cloche document Laumaille 1bis 201018.jpg
La fêlure de l'ancienne cloche (document de l'entreprise Laumaillé)
6 La cloche est prête pour la bénédiction 1bis 201018.jpg
1 Anatomie d'une cloche Document Laumaille 1bis 201018.jpg
Anatomie d'une cloche (panneau de l'entreprise Laumaillé)
1bis le moule 1bis 201018.jpg
Le moule (panneau de l'entreprise Laumaillé)
2 La cloche est coulée Document Laumaillé 1bis 201018.jpg
La coulée (panneau de l'entreprise Laumaillé)
5 Moule et cloche présentés par Laumaillé 1bis 201018.jpg
Exemples de moule et de cloche présentés par l'entreprise Laumaillé
8 Bénédiction de la cloche  par l'abbé Alexis Bankolé 1bis 201018.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles