René Cazeneuve à la découverte de Monferran-Savès

monferran savès communique cazeneuve.JPG

Invité par la maire Josiane Delteil

Dans un courrier adressé aux mairies fin avril, René Cazeneuve, président de la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation de l’Assemblée nationale, défendait les premières mesures prises par le gouvernement en faveur des collectivités : stabilisation de la dotation globale de fonctionnement (DGF), augmentation de 10 % – pour le Gers – de la dotation d’équipement et maintien des projets « Territoires à énergie positive pour la croissance verte, » dont fait partie Monferran-Savès.

Josiane Delteil maire de Monferran Savès décide alors de l’inviter à découvrir le village, les projets mais aussi les difficultés de son équipe municipale. La réponse fût favorable et immédiate !

La rencontre s'est déroulée le vendredi 13 juillet

Une journée que madame le maire résume ainsi à travers un communiqué :: 

Ce fût l’occasion d’évoquer : les nombreux travaux commencés, comme l’implantation d’un city-stade menée par Bertrand Besse, présent lors de la rencontre, et la création d’une ruelle piétonne au cœur du centre historique, à l’automne , mais aussi les projets bloqués, telle la sécurisation et l’aménagement des RD 39 et 257 dans le bourg, techniquement validé par tous les services (Conseil départemental et Direction départementale des territoires ou DDT), mais bloqué en l’absence d’accord financier du Département. 300 000 euros ont été accordés par l’État pour la tranche 1 (RD 39), pour un coût prévisionnel de 850 000 €, mais la commune ne peut pas supporter les 60 % restants.

Le maire aborda également le refus de la Région de rétablir l’arrêt ferroviaire sur la commune.

Enfin, accompagnée d’Isabelle Danflous, directrice de l’établissement médico-social l’Essor, et d’Estelle Godefroy, du foyer les Thuyas, le maire a présenté le projet de Relai, dans le cœur historique du village. Ce projet a pour objectifs : de créer un lieu public de rencontres et de partage entre personnes valides et déficientes, entre jeunes et anciens, entre gens de passage et habitants ; de créer un accueil de jour pour personnes en situation de handicap ; de mutualiser les espaces entre les établissements l’Essor et les Thuyas, partenaires historiques, et la mairie ; d’aménager et de revaloriser le centre bourg historique et de replacer la mairie au centre du bourg afin de libérer le bâtiment actuel pour un futur agrandissement de l’école.

La rencontre fût conclue autour d’un déjeuner au « restaurant fermier » du Choucou.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles