Menu

Les pompiers ont fêté leur 120e anniversaire

IMG_7942.JPG

Samedi toute la journée, au Centre de secours, la grande famille des sapeurs-pompiers volontaires ( SPV) de Cazaubon,  a célébré son 120e anniversaire.

Les pompiers d’active et à la retraite tenaient à honorer leurs aînés  et prédécesseurs qui, avec dévouement, se sont mis à apporter des secours à la population.

Pour fêter cet événement, auquel étaient conviés les élus, la population et les curistes,  les sapeurs-pompiers avaient préparé un programme riche et varié.

Dès 10 heures, le défilé motorisé de véhicules récents et anciens a quitté le Centre de secours pour se rendre à Barbotan les Thermes et de là aux arènes de  Cazaubon, puis au Centre de secours.

Dès  11 heures, en présence du commandant Jean-Michel Bellocq, chef de la compagnie Armagnac, représentant le colonel Éric Meunier, directeur du service départemental d'incendie et de secours (Sdis),  de Bernard Gendre, président du Conseil d’administration du Casdis, de Didier Dupront, vice-président du Casdis et président de la Communauté de communes du Grand Armagnac,  des conseillers départementaux Isabelle Tintané et Vincent Gouanelle, ainsi que des maires du secteur d’intervention,   le lieutenant René  Santalucia, chef de centre, a ouvert la cérémonie du 120e anniversaire.

Lors de son discours, le lieutenant  a retracé l’historique du Centre cazaubonnais :

«  Ce Centre est né officiellement le 8 octobre 1898 par décision du Conseil municipal et d’Hyppolyte Lascourrèges, maire et conseiller général.  Le premier corps communal était composé de quatorze pompiers commandés par le premier chef de corps, le lieutenant Joseph Sentex. À cette époque, la lutte contre l’incendie était la fonction première de ce groupe constitué principalement d’hommes du village. »

Le lieutenant a rappelé  que les maires jusqu’en 1996 ont assumé la responsabilité de la sécurité sur leur territoire communal et que c’est à partir de cette date qu’une organisation départementale s’est substituée entièrement au cadre communal et intercommunal, puis il a précisé :

«  C’est à partir des années 1970 que le centre a été équipé d’une ambulance, ce qui impliquait du secours à personnes. Les pompiers ont dû se former efficacement  au secourisme  pour venir en aide aux victimes de malaises, d’accidents, de détresses en tout genre. Aujourd’hui, cela représente plus de 70% de nos actions sur le terrain. La caserne que vous avez devant vous a été construite par la ville de Cazaubon sous l’impulsion de son maire Marc Déro et a été inaugurée le 22 septembre 1989. Depuis 2007, la caserne de Cazaubon a ouvert ses portes aux femmes. Actuellement cinq jeunes femmes sont opérationnelles au sein du groupe. »

Il a rendu hommage à tous les Sapeurs-pompiers d’hier et d’aujourd’hui qui ont œuvré sur la commune et les villages voisins et souligné l’importance de la  stèle inaugurée  qui fixe dans la pierre la reconnaissance  qui leur est due. Le lieutenant a conclu son intervention en lançant un appel au volontariat :

« Vous avez besoin de nous, nous avons besoin de vous. »     

Les anciens chefs du Centre ont reçu un diplôme de reconnaissance. Il s’agit du commandant honoraire Jean-Claude Bourdieu qui a exercé la fonction de chef de  2004 à 2013 (il a servi 32 ans comme SPV), du capitaine honoraire Claude Florio qui a exercé la fonction de chef de  1993 à janvier 2004 (il a servi pendant 31 ans comme SPV) , du lieutenant  Claude Louge qui a exercé la fonction de chef de 1974 à 1993 (il a servi pendant 26 ans comme SVP), et du lieutenat Jean-Claude Tintané qui a exercé la fonction de chef de 1970 à 1974 (il a servi pendant 12 ans comme SPV).

Le lieutenant   René  Santalucia, a invité l’assistance  à avoir une pensée pour les anciens chefs de corps décédés, notamment le lieutenant Marcel Briscardieu (1960) et le lieutenant Maurice Catalin (1950).

Jean-Michel Augré, maire de Cazaubon, a  rappelé qu’en 1898, la commune possédait une pompe à incendie, puis il a abordé la construction du  Centre  à partir de l’époque de Marc Déro (1988),  puis il précisa que  les sorties annuelles  étaient environ 160 :

«  Aujourd’hui, ce sont près de 4000 habitants en secteur 1er appel de Cazaubon et sa couronne soit 11 communes sur 200 km2 qui bénéficient de l’assistance et de l’aide des Sapeurs-pompiers de Cazaubon avec un effectif de 24 volontaires. »

Le maire a conclu son discours  en précisant  qu’une convention avec le Sdis, Cazaubon et les communes voisines va permettre de restaurer le Centre et que les travaux pourraient commencer à la fin de l’année et être terminés en 2019. Puis il a remercié les Sapeurs-pompiers pour leur dévouement et les a félicités pour leur courage.

Bernard Gendre   a félicité le Centre pour cette initiative  et l’hommage rendu aux anciens, puis il a confirmé  que la rénovation du Centre aura bien lieu.

Bernard Gendre a remis les clés du nouveau Camion citerne rural (CCR) en précisant  que Cazaubon  bénéficiait du premier CCR Man du département.

IMG_7925.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles