Menu

Gers numérique et Trigone, 2 références gersoises récompensées par ORQUASI

CP 2 références gersoises récompensées par ORQUASI 171117-001.jpg

La seconde édition des trophées de L’ORQUASI, l’Observatoire Régional de la Qualité de Service des Infrastructures, a rassemblé le 12 novembre pour son évènement annuel, plus de 250 élus, maitres d’ouvrage, maitres d’œuvre, industriels et entreprises de Travaux Publics autour d’une préoccupation commune qui est le développement et la préservation du patrimoine des infrastructures et des réseaux en Occitanie. Lors de cette remise des Trophées 2017, 7 collectivités d’Occitanie sont mises à l’honneur dont 2 sont gersoises : Gers Numérique (Très Haut Débit) et Trigone (eau, déchets et assainissement du Gers). L’Observatoire Régional a tenu à souligner le modèle des deux collectivités gersoises qui peuvent inspirer leurs voisins d’Occitanie.

Des modèles à suivre

Gers Numérique

Créé en 2013, Gers Numérique rassemble le Conseil Départemental et l’ensemble des communautés de communes du département pour porter le projet d’aménagement numérique du territoire. 100 millions d’euros sont investis dans le Gers pour permettre à chaque habitant et chaque entreprise de bénéficier d’au moins 8 Mbit/s dès 2017 et à 2 Gersois sur 3 d’être directement raccordés à la fibre optique. Cet investissement, reflet de l’ambition du département, est partagé par l’Etat qui a labellisé le projet « investissement d’avenir », la Région Occitanie, le Département du Gers, les communautés de communes du département et l’Union Européenne.

En précisant le calendrier du Très Haut Débit en France, Emmanuel Macron a fixé une nouvelle cible : voir tous les Français bénéficier d’un débit de 8 Mb/s d’ici 2020. C’est exactement l’objectif que s’était fixé Gers Numérique… pour 2017. « Et grâce au déploiement de plusieurs technologies, la promesse est déjà tenue » précise le président de Gers numérique, Jean-Pierre Salers, fier de voir le Gers compter 3 ans et demi d’avance sur les nouveaux objectifs du Président de la République.

Trigone

Le modèle Trigone est lui aussi duplicable tout comme Gers numérique,  c’est d’ailleurs ce que souligne Francis Dupouey, Président du Syndicat Mixte en charge de la production d’eau potable, de l’assainissement et du traitement des déchets du Gers. Récompensé pour l’innovation qui entoure la réalisation de la station de production d’eau potable de Pléhaut, Francis Dupouey, assure vouloir multiplier dans le Gers ce type d’investissement.

14 millions d’euros ont été investis par Trigone pour voir cette station ultramoderne se substituer à deux unités de production devenues obsolètes. D’ici un an, 8 000 foyers gersois profiteront directement des 9 000m3 produits chaque jour. D’autres chantiers innovants de ce type pourraient voir prochainement le jour dans le Gers.

Les réseaux publics : un atout pour le Gers

Ces 2 réussites gersoises sont la preuve du dynamisme et de l’innovation des collectivités gersoises. Pour Francis Dupouey, « le Gers n’a pas à rougir de la comparaison avec la métropole toulousaine. Quand on ajoute à notre qualité de vie, les nouvelles infrastructures et les services publics proposés par les collectivités gersoises, notre département peut même faire des envieux. »

Le Gers, en croissance démographique depuis 20 ans, est bien placé pour savoir qu’il faut donner envie à de nouveaux habitants et à de nouvelles entreprises de s’installer dans un département rural. Cette soirée et ces deux trophées gersois viennent démontrer qu’ « une ruralité confiante et ambitieuse a, certes de nombreux défis à relever, mais dispose aussi de sérieux atouts avec les services infrastructures proposés par les collectivités locales en complément des initiatives privées » selon Jean-Pierre Salers. 

IMG_2624.JPG
Les trophées ont été remis à Francis Dupouey et Jean-Pierre Salers.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles