Menu

vaccination contre la grippe: couverture vaccinale insuffisante, l'Assurance Maladie déploie des initiatives originales

P1030152.JPG

Les ambassadeurs de la santé publique du département participent au programme de campagne

Des  opérations coup de poing  mises en place par l'Assurance Maladie à l'aide d'affiches et de journées dédiées à la vaccination dans le département  font partie d'une communication offensive qui  a été présentée hier dans les locaux de la préfecture. 
 Pierre Ory, préfet du Gers,  a tenu à saluer les  nouvelles  initiatives  de Serge Boyer, directeur de l'Assurance Maladie, et a s'engager sans condition pour défendre cette cause contre un fléau qui  tue  plus de 20 000 personnes par an en France, autant que les accidents de la circulation !

" La vaccination anti grippe est premier geste pour se protéger et protéger les autres" a rappelé Serge Boyer en développant les axes principaux  de la campagne .

 Gisèle Biémouret, députée du Gers, le Docteur André Lacroix, président du Conseil départemental de l'Ordre des médecins, le Docteur Nathalie Chaoui, directrice- médecin coordinateur du réseau de santé Arpège et Henri Broncan entraîneur de rugby l'ont  relayé dans son message et  déclaré  se plier scrupuleusement à la vaccination saisonnière.
 Une campagne d'affichage  mettant en scène ces personnalités sera visible dans les mairies, les maisons de service public (MSAP), les établissements de santé ( hopitaux …) les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) , les CIAS et CCAS , les clubs sportifs... rappelant que la  vaccination  contre la grippe représente un enjeu de santé publique.
 La grippe peut entraîner des complications graves, voire  mortelles pour les personnes fragiles :  patients souffrant  de certaines pathologies chroniques, femmes enceintes, nourrissons de moins de 6 mois, personnes obèses morbides … se vacciner est le premier  geste à adopter à l'approche de l'hiver pour combattre le virus .

Le Gers, un département dans lequel le taux de vaccination est insuffisant  chez les sujets à risque : 
En 2015/2016 il a plafonné à 47,10 % , chez les + de 65 ans 48,6 % et 39,1 %   chez les personnes souffrant de longue maladie. 

Outre la mortalité et l'aggravation de certaines maladies provoquées  par la grippe, en période d'épidémie, c'est toute une activité économique qui en pâtit :  arrêts de travail multipliés ,engorgement des hôpitaux et des cabinets médicaux , d'où l'engagement des personnes publiques du département .

Des journées de vaccination seront organisées dans le département : au Centre d'examens de l'Assurance Maladie,aux MSAP de Mirande et Montesquiou, Masseube et certaines entreprises (Danone à Villecomtal...) aux MSP de Nogaro, Seissan, Vic Fezensac, Mauvezin du 7/11 au 12/12/2017.
Les Gersois et Gersoises peuvent également se faire vacciner par leur médecin, leur infirmière et également les sage- femmes, munis de la prise en charge reçue .
Le Docteur André Lacroix a particulièrement insisté sur le fait que" la vaccination doit être incluse dans un parcours de santé , le médecin traitant est le premier à informer le patient sur les effets du vaccin, les effets  indésirables  étant mineurs pour une interdiction formelle".

"Ne laissons pas la grippe nous gâcher l'hiver " c'est le slogan  que l'on se doit d'intégrer pour nous mêmes mais aussi les autres.

DSC00318.JPG
Serge Boyer, directeur de l'Assurance Maladie, Pierre Ory, préfet du Gers, Gisèle Biémouret, députée, le docteur André Lacroix, président du Conseil départemental de l'ordre des médecins, Henri Broncan , entraîneur de rugby
DSC00316.JPG
une vue d'ensemble de l'assistance
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles