Menu

SAINT CLAR - Médiathèque - Le choix de l’étagère Nos coups de coeur d’octobre 2017

médiathèque saint clar.jpg

"Dans La Foret" de Jean Hegland (Gallmeister, 2017)

Rien n'est plus comme avant : le monde tel qu'on le connaît semble avoir vacillé. Des rumeurs courent : épidémies, crise énergétique, catastrophe nucléaire... Les gens se terrent et fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours bien vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l'inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d'inépuisables richesses.

Ce roman sensuel et puissant est par moments très dur mais porte aussi un espoir de renouveau au coeur des forêts et d’une vie nouvelle.

"Le premier homme"de Jacques Ferrandez (Gallimard Bd, 2017)

"En somme, je vais parler de ceux que j'aimais", écrit Albert Camus dans une note pour l'oeuvre à laquelle il travaillait au moment de sa mort. Il y avait jeté les bases de ce qui serait son récit de l'enfance : une odyssée temporelle et émotionnelle à travers ses souvenirs, un récit qui, sous couvert de fiction, revêt un caractère autobiographique exceptionnel. A la recherche de ses origines, il y évoque avec une singulière tendresse son univers familial, le rôle des femmes, celui de l'école, la découverte du monde extérieur... En filigrane, on découvre les racines de ce qui fera la personnalité de Camus, sa sensibilité, la genèse de sa pensée, les raisons de son engagement.

Le chef-d’oeuvre autobiographique d'Albert Camus est enfin adapté en bande dessinée... Les dessins de Ferrandez sont superbes et l’adaptation du dernier roman de Camus est vraiment réussie.

"Une soeur" de Bastien Vivès (Casterman, 2017)

Antoine, 13 ans, est en vacances en famille dans une maison en bord de mer. Il dessine, chasse le crabe avec son petit frère, Titi, savoure un été sans histoire, jusqu'à ce que débarque Hélène, 16 ans, qui vient passer quelques jours avec sa mère... Entre les deux adolescents va bientôt se nouer un attachement singulier.

Une très belle BD sensuelle et délicate sur les relations ambiguës d’un jeune ado et d’une jeune fille plus âgée. Les dessins de Bastien Vivès sont tendres mais évocateurs et la fin est surprenante

 

"La mort nomade" de Ian Manook (Livre de poche, 2017)

Usé par des années de lutte stérile contre le crime, le commissaire Yeruldelgger a quitté la police d'Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il veut renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliée par les affairistes, ruinée par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable.

Des steppes arides au coeur de Manhattan, du Canada à l'Australie, Ian Manook fait souffler sur le polar un vent plus noir et plus sauvage que jamais. Un bon policier ethnologique !

"En attendant Bojangles" de Olivier Bourdeaut (Gallimard, 2017)

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.

L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom. Un roman qui fait du bien, une belle parenthèse poétique et artistique. Découvrez cet ovni magnifique à l’écriture superbe (on pense à Boris Vian pour l’inventivité et la langue fantaisiste de l’auteur)

"Monsieur Le Cure Fait Sa Crise" de Jean Mercier (Quasar, 2016)

L'abbé Benjamin Bucquoy n'en peut plus : les bonnes dames de la paroisse se détestent, une pétition est lancée contre lui, son évêque ne l'écoute plus... Quand il apprend que le poste dont il rêvait est offert à un autre, il craque et disparait. C'est le début d'une aventure tendre et lumineuse où derrière le comique des situations perce un questionnement de fond : quel est le coeur de notre vocation, comment y rester fidèle malgré la lourdeur du quotidien ?

Un roman très drôle !

 

 

Médiathèque de St-Clar

05 62 07 49 12 mediathequestclar@orange.fr

www.mediagers.fr/mediatheques/nord-ouest-2/saint-clar

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles