Menu

Nogaro – Les Rencontres littéraires des lycées attirent des adultes

0 DR Jean-Paul Campistron remise du Prix 1bis 120517.jpg

Jean-Marc Ceci remporte le Prix pour « Monsieur Origami »

Les Rencontres littéraires de Nogaro ont été créées par la junior association Un livre dans la poche avec l’appui du professeur Éric Busson. Elles sont devenues aujourd’hui l’événement littéraire le plus important du Gers. Issues du lycée d’Artagnan de Nogaro, elles impliquent à présent les lycées de Condom, Mirande, Lectoure, Vic-Bigorre et Valence (Espagne), dont les élèves votent pour désigner le lauréat.

Et le vendredi 12 mai 2017, cette 12e édition des Rencontres et du Prix littéraire « Jeune mousquetaire du 1er roman » attire beaucoup d’adultes. On le comprend, si l’on sait que les cinq romanciers, dont le premier roman a été sélectionné pour concourir, font le déplacement pour discuter avec le public. Et que, en outre, certains anciens auteurs sélectionnés et/ou primés comme Alain Guyard (pour La Zonzon) viennent répondre aux questions, discuter de leur métier, de leurs difficultés et de leurs projets.

Public et écrivains sont ravis

Ces Rencontres apportent aux écrivains un contact direct avec le public, ce qui est rare et qu’ils estiment précieux. Tous repartent ravis. Prenons l’exemple de Jean-Marc Ceci, lauréat de cette année pour « Monsieur Origami ». Voilà ce qu’il écrit « de retour dans sa Gaume belge » : « Quelles rencontres ! Je vous remercie du fond du cœur, Eric, Myriam, l’équipe, la mairie, la librairie, et puis les jeunes. Pour votre spontanéité, vos gentilles paroles, vos regards silencieux, la couronne, vos origamis, vos dédicaces. Vous m’avez impressionné et touché.(…) Merci pour ce coup de fil, ce jeudi. J’entends encore vos cris au téléphone. Cela m’a fait chaud au cœur.(…) Je vous souhaite de continuer, ce que vous faites est formidable. »

Introduction au roman primé

Voilà un extrait de ce qu’écrit Anna Trnka, lycéenne membre du jury sur « Monsieur Origami ».

« Maître Kurogiku pratique l'origami, art traditionnel japonais du papier plié. Lui même natif du Japon, son arrivée en Italie lui vaut la perte de son nom, les habitants le nomment Monsieur Origami. Devenu vieil homme, il rencontre un jeune Italien. Là débute le changement... ».

Alain Guyard toujours fidèle

En marge des Rencontres, Alain Guyard, dont le succès a débuté avec son Prix Jeune mousquetaire à Nogaro et qui revient chaque année, a reçu des mains de Christian Peyret, maire de Nogaro, la médaille de la ville. Alain Guyard, qui se définit comme « un philosophe forain », donne des cours de philosophie dans les prisons, les centres d’accueils, les bistrots etc. Le film « La philo vagabonde », sorti en salle, le met en scène et contribue, comme ses publications, à sa notoriété (2)

(1) Marie Barthelet pour Celui-là est mon frère aux éditions Buchet-Chastel, Omar Benlaala pour L’Effraction aux éditions de L’Aube, Jean-Marc Ceci pour Monsieur Origami aux éditions Gallimard, Élodie Llorca pour La Correction aux éditions Rivages et Laurent Rigoulet pour Brûle aux éditions Don Quichotte. (2) http://laphilovagabonde.com/alain-guyard/

N.B. - La photo du haut de page est de Jean-Paul Campistron.

1 DR J-P Campistron Prix à Jean-Marc Ceci avec Julia Granier et Christian Peyret 1bis 120517.jpg
Christian Peyret, maire de Nogaro, remet le chèque de 1 000 euros au lauréat ; à droite, Julia Granier, présidente de la junior-association - Photo Jean-Paul Campistron
1 DR Jean-Paul Campistron remise du Prix 1bis 120517.jpg
Carole Martinez, présidente du jury 2017, Christian Peyret, Jean-Marc Ceci, Julia Granier et Éric Busson - Photo Jean-Paul Campistron
2 DR Maryse Martinot remise médaille à Alain Guyard 1bis 120517.JPG
Christian Peyret remet la médaille de la commune à Alain Guyard - Photo Maryse Martinot
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles