Menu

À Saint-Germé, un marché exceptionnel pour faire connaître le circuit court

1bis Stand Jardin solidaire de Cahuzac 1bi principale 030616.jpg

Les producteurs et les consommateurs s'organisent et se rencontrent

Vendredi 3 juin, en fin d'après-midi, la municipalité de Saint-Germé a organisé un marché direct de producteurs (1) dans les arènes du village. Mais pas seulement un marché où l'on vend et où l'on achète. Un marché où les producteurs parlent avec leurs acheteurs. Et, quand l'heure du dîner vient, on s'installe en de grandes tablées, comme pour les fêtes de villages et l'on déguste les produits achetés sur place. Il y a de tout pour faire un bon repas : tapas, saucissons, salades mélangées, fromages, croustades variées, des vins, de la bière, y compris artisanale.

Et ce n'est pas tout ! À l'issue du dîner, on se retrouve, consommateurs et producteurs, au foyer de Saint-Germé pour un débat sur le vente directe et l'agriculture bio.

Trois modes d'organisation pour vendre

Trois invités sérieux exposent leur point de vue et leur action dans un débat animé par René Castagnon, ancien maire de Tourdun. Il y a Pierre Pineau, qui a fédéré un groupe de clients qui passe ses commandes à l'avance aux producteurs : ceux-ci sont donc assurés de vendre ce qu'ils préparent.

Jean-Philippe Gasparotto, agriculteur bio à Saint-Germé, lui, fait la démarche inverse : il a d'abord créé un petit marché de producteurs dans un magasin à Barcelonne-du-Gers en 2006, avec six autres producteurs : ils sont quatre-vingt aujourd'hui, avec quelque 3 500 clients et un éventail de produits. Il insiste sur le fait que son idée n'est pas d'acheter aux autres producteurs pour revendre aux consommateurs : les producteurs lointains laissent leur produits en dépôt-vente.

Puis est venue la création d'un chalet de distribution automatique, c'est-à-dire un self service sans vendeur. Il est visible de la route qui traverse Saint-Germé et « c'est le premier en France à proposer une gamme aussi large de produits ». « Ce n'est pas un colombarium ! », s'amuse René Castagnon.

Le prix de l'indépendance

À noter que Jean-Philippe Gasparotto est passé au bio en 2011. « Le bio, c'est compliqué ! », avoue-t-il : il fait ses 35 heures en 2,5 jours, mais il est très satisfait. Notamment parce que, contrairement à l'agriculteur classique, l'agriculteur bio n'est pas isolé, tout en jouissant d'une certaine indépendance. Ce qui ne serait pas le cas, selon lui, de l'agriculteur classique vis-à-vis des coopératives.

Jean-Claude Castillon est d'accord avec ce point de vue. Il vient de prendre sa retraite après avoir travaillé avec passion dans l'élevage de vaches limousines depuis 1977 dans les coteaux du Gers. Il se décrit comme « un baba pas cool », un soixante-huitard ayant fait son retour à la terre. Il explique que les semences qu'utilise l'agriculture classique sont adaptées à l'agriculture industrielle. Il voudrait que l'on s'appuie sur l'agronomie et que l'on réintroduise les variétés anciennes, cultivables, elles, en bio.

La parole est à la salle : plusieurs des producteurs présents sur le marché présentent leur affaire et leurs difficultés. Telle productrice de légumes a des clients qui aiment venir la voir travailler. Tel nouveau producteur de croustades a réussi à faire accepter un mobil home comme laboratoire de production, puisque l'administration exigeait un laboratoire sans bois... Une mention spéciale au Jardin de Cocagne, le jardin solidaire de Cahuzac-sur-Adour, qui emploie des chômeurs longue durée et vend des légumes excellents. Son responsable, Christian Hamel, résume ainsi le but de cette entreprise : « Élever des légumes et mettre des hommes debout ».

(1) Voir le scan ci-dessous des coordonnées des producteurs.

2 Croustades d'Isabelle 1bis 030616.jpg
Croustades d'Isabelle
3 Bières des Canards d'Ariane 1bis 030616.jpg
Bières artisanales des Canards d'Ariane
4 La boulangère 1bis 030616.jpg
Le pain des marchés (Val-en-Crocq)
5 Légumes 1bis 030616.jpg
Légumes d'Emilie
6 Conserveur 1bis 030616.jpg
Les plats cuisinés etc. du Caprice de la ferme
7 Safran de Ninan 1bis 030616.jpg
Les délicieux condiments du Safran de Ninan
8 Croustades de Patricia 1bis 030616.jpg
Les croustades de Patricia
11 Domaine de Maouries 1bis 030616.jpg
Les vins du domaine de Maouries
16 Ferme Trencalli Gourmand'ici 1bis 030616.jpg
Les fromages de la ferme Trencalli
10 Lionel Granier 1bis 030616.jpg
Lionel Granier a organisé cette manifestation
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles