Menu

Condom Le salon des familles a ouvert ses portes

DSCN4593 (2).JPG

Le centre hospitalier étoffe son offre pour les proches des malades en soins palliatifs

Le Centre hospitalier étend son offre en ouvant aux familles un espace intime où elles peuvent se retrouver. Un lieu qui répond à un souhait des familles qui contraste avec le milieu hospitalier d’une chambre. Un salon décoré avec la participation du personnel qui a apporté sa contribution.
La directrice Anne Laverny et le médecin Jean-Philippe Larché responsable du service médeciné de l’hôpital ont mis en place ce service en répondant à un appel àprojet avec l’aide de la Fondation de France qui a financé pour moitié cet investissement. L’hôpital rural accueille de plus en plus de malades (687 en 2015) et la part de personnes en soins palliatifs est elle aussi de plus en plus importante (87 en 2015, un chiffre qui a triplé en 5 ans). Un phénomène dû à la longévité et au maintien à domicile jusqu’au moment où la personne ne peut plus rester dans son logement au vu de la pathologie et du manque de personnel qu’il est difficile de mobiliser plusieurs fois par jour comme à l’hôpital comme le faisait remarquer le docteurLarcher « ici le personnel est présent en permanence et peut à tout moment répondre à la personne hospitalisée notamment dans le traitement de la douleur » .Le service compte deux médecins, deux psychologues, une socio-esthéticienne et en particulier en la personne d'Élodie Guirrad d’une infirmière spécialisée dans les soins palliatifs.

Un studio pour les proches à la fin de l’année
Si le retour à la maison est souhaité avec notamment l’aide du réseau Arpège, les responsables médicaux notent qu'à ce stade peu de personnes le souhaitent « Elles sont moins d’un tiers à le vouloir » note Le docteur Jean-Philippe Larcher
La nécessité de ce salon des familles est attestée par le livre d’or qui depuis l’ouverture il y a deux semaines à déjà était paraphé par plusieurs familles. Pour compléter cette offre la rénovation de l’Ephad de l’hôpital verra s’ouvrir avant la fin de l’année un studio équipé qui pourra accueillir " l’époux ou l’épouse ou un membre de la famille" pour accompagner la personne hospitalisée.

DSCN4594.JPG
Elodie Guittard infirmière, Jean-Philippe Larché médecin et Anne Laverny directrice de l'hôpital
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles