Une journée anniversaire, dédiée à l'émigration italienne, riche en émotion.

20220702_184903.jpg

Pour ce premier anniversaire de la statue érigée en hommage à l'émigration italienne, les trois associations ( comité de jumelage, Italos-Gascons, Fogolar Furlan) avaient donné rendez vous à leurs adhérents  auquel s 'est ajouté un public  nombreux, sensible au  thème, qui  a participé avec bonheur au déroulement de la manifestation.
Il faut dire que la journée et la soirée ont bénéficié d'un temps superbe qui a permis les retrouvailles autour de la table, jusque tard dans la nuit.

Italo Scaravetti, président du Fogolar Furlan a accueilli  les participants et ouvert les festivités en présentant le film «  Gustetta » ,  titre prénom, diminutif affectueux  de la mère du réalisateur Jean- Louis Gioveri Gamboloni 
Ce dernier fait revivre le parcours  de cette jeune émigrée italienne,  belle femme digne  qui a subi une succession  d'événements tragiques , mais également heureux, avec force et optimisme.
Filmé avec délicatesse et respect  c'est le  portrait d'une personne  humble,  sans amertume mais non sans tristesse, qui revient sur les lieux où elle vécut .

  Protagoniste  malgré elle, elle transmet sa propre et vraie émotion  au spectateur ,  par le biais de ce  fils aimant, le réalisateur d'un film magnifique qui a ému aux larmes l'assistance .

Un  débat animé a suivi,  Jean -Louis Gamboloni , gersois lui aussi, s'est prêté aux questions pertinentes des spectateurs  avec complaisance.

Un des points forts de l'après midi fut la vision conférence entre le maire de Ruda, Franco Lénarduzzi, Marcellino Sgubin président italien du jumelage  la maire de Castin,Pierrette Luche et le maire de Duran, Jean Marc Dupuy.
Tous ont manifesté leur désir de rencontre pour 2023.

Le rassemblement autour de la statue  animé par les discours  de Italo Scaravetti et des deux maires de Castin et Duran et de Lydie Toison a laissé la place au vin d'honneur, puis au repas sous les ombrages de la place Jean Moulin

Discours de Pierrette Luche, maire de Castin

"Les migrations des hommes c'est vieux comme le monde,   c'est d'abord une affaire d'hommes et de femmes qui à un moment  pensent que leur place est ailleurs. Faut il être mal chez soi pour partir !
Hier pour fuir la pauvreté, la tyrannie et aujourd'hui  toujours pour les mêmes  raisons avec en plus la recherche de climats plus cléments.
Autre fois ils partaient avec une valise aujourd'hui  c'est avec un sac à dos.
Les événements  de l'année écoulée et les nouvelles  migrations qu'ils amènent nous montrent plus que jamais  que les liens entre les peuples doivent  se nourrir d'humanisme, de bienveillance c'est l'un des objectifs des jumelages  à défaut d'avoir  des dirigeants  capables de le faire"

Discours de jean Marc Dupuy,maire de Duran

"Mesdames, Messieurs, chers amis italiens
Je suis heureux de vous accueillir sur la Commune de Duran, sur le lieu où est implantée la Statue réalisée par Monsieur Guérino Dalla Nora. 
Cette statue célèbre le centenaire de l'émigration Italienne et marque à tout jamais de façon symbolique l'arrivée de vos ancêtres Italiens sur le sol gascon. Je salue la qualité du film émouvant auquel nous venons d'assister. Il raconte l'histoire d'une famille d'émigrés Italiens, une famille parmi tant d’autres…
Déjà 100 ans disait-il l'an dernier, déjà un an…. Le rapport si il paraît faible à  son importance car il s'agit de célébrer le premier Anniversaire et que cet événement vous permet de vous rassembler et de vous retrouver, afin de célébrer ceux qui  ont eu le courage de tout laisser, de quitter leur Pays d'origine, l'Italie.
Cette arrivée massive d’italien est à saluer, car rétrospectivement elle nous permet de constater qu'elle a permis d'enrichir, notre village, nos villages et plus largement notre département et la France entière. 
Jeune, je passais mes vacances à Sainte-Christie. Mes 63 ans ne me permettent pas d’être assez âge pour me souvenir de leur arrivée, mais j'ai eu la chance d'en côtoyer certains, aussi je me souviens…
Lorsque les Bertolini, les Fochesato, Cattelani, Bozzi, Ulian, Manzi, Du Marco, Mazzuchi, Mignardi, Baggi, Simonini ... et j'en oublie se mettaient à parler, que ce soit dans la rue, autour d'un verre à la Fête, sur les terrains de Pétanque ou de Football, toute une magie s’opérait… les yeux peétillaient, les accents s'envolaient, les rires s'entremêlaient.  Et même en plein hiver sur le terrain de pétanque en pleine nuit et par 10° le soleil se mettait à briller et les cigales à chanter,les bras se mettaient a tourner comme des moulins a vents et les mains s'animaient comme si le verbe venait à manquer.
Les plus anciens se sont envolés, mais ils sont encore là, je les entends toujours et ils restent présents dans mes pensées. 
Je tiens à remercier l'ensemble des associations, ainsi que tous les membres de ces associations pour ce travail de mémoire accompli dans l'ombre.
Je vous remercie d’être venus aussi nombreux, alors même qu'une reprise de Covid est à nos portes.
Merci encore à vous toutes et tous. Je vous souhaite de passer une très belle fin de journée.
Je passe maintenant la parole à Pierrettte Luche, Maire de Castin, puis à Lydie Toison notre conseillère Départementale"

Discours de Lydie Toison, conseillère départementale

"Chacun d'entre nous garde en mémoire cette belle journée du mois de juillet 2021,
soit pour y avoir assisté, soit pour avoir vu les articles sur les journaux ou bien les réseaux sociaux au cours de laquelle cette statue de l’émigration italienne a été inaugurée. Nous avions pu nous remémorer un siècle plus tard l’épisode historique d’accueil de personnes souhaitant trouver des terres fertiles et y vivre dignement ensemble 
 
-tissage de liens personnels mais aussi institutionnels venant garantir la pérennité de votre jumelage Castin-Duran-Ruda 
-partage de moments forts qui ont scellé votre amitié.
Pour ma part je garde le souvenir ému de cette journée ou des liens fraternels se sont tissés, des regards se sont croisés et une formidable amitié est née. 
Cette statue fait maintenant partie du paysage Durannais. Combien de fois ai-je croisé des personnes s’arrêter sur la place du Mouleron pour venir l’observer, l’admirer, repenser pour les plus anciens, à ces moments profonds de l’histoire. 
Nous sommes Gersois, ce Gers qui est fier de ses luttes et de ses conquêtes. 
Un peuple en définitive n’est grand que par la connaissance de son Histoire, non pas son Histoire romancée ou fantasmée, mais bien son Histoire vérifiée et assumée.
Nous sommes Gersois et nous sommes Français, nous sommes Gersois et nous sommes Européens parce que nous avons conscience d’avoir une histoire commune et la volonté de construire un destin commun.
Chacun de nous, quelles que soient ses origines, quelle que soit sa place dans notre société, quelle que soit sa fonction, quel que soit son rôle dans la dynamique politique, économique, sociale ou culturelle, doit avoir cette conscience de n’être qu’un passeur pour assumer pleinement son rôle de bâtisseur. .
Et en définitive une seule idée demeure, celle de notre Unité 
L’ensemble de ces parcours, ces histoires, ces aventures personnelles familiales et professionnelles concernant l’émigration italienne sont tous atypiques certes mais ce sont surtout l’histoire d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont su s’accrocher pour réussir. 
Ces personnes ont eu beaucoup de courage, de l’envie d’entreprendre et surtout de l’audace. 

Je n’oublierai pas ce soir de remercier l’ensemble des personnes qui s’impliquent de près ou de loin dans votre association du jumelage CASTIN-RUDA-DURAN. Un merci particulier au nouveau Président Gérard Grossac et sa coprésidente Mme Mendez qui œuvrent à la bonne dynamique de cette entente. Merci également aux présidents des associations à Italo Scaravetti, Gilbert Ulian,  Henri Gaïardo ainsi qu’à Guerino DALLA NORA le sculpteur de cette statue qui n’a pas hésité une seule seconde à venir refaire une beauté à la statue lorsqu’il le fallait. 
Gratitude à l’ensemble des personnes qui se sont impliquées pour que cet anniversaire soit une belle fête malgré les conditions sanitaires actuelles. 
Vos associations ont eu l’immense mérite de donner à des générations d’émigrés les connaissances qui doit leur revenir. Cette statue nous le rappellera indéfiniment. 
Vous permettez aussi de rappeler qu’il est primordial pour nos générations d’assurer notre devoir de transmission pour susciter chez les jeunes l’esprit de solidarité et d’accueil. 
Bon vent aux 3 associations : les Amis Italo-Gascons ; Le fogolar furlan de Vuascogne et le comité de jumelage Castin-Duran "
 

Le rendez vous en visio avec la mairie de Ruda
Italo Scaravetti présente le réalisateur du film " Gustetta"
Lydie Toison dans son allocution
Franco Lenarduzzi, maire de Ruda
Le public lors de la projection du film
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles