Des réalisations, des vœux pour la Communauté de communes du Bas-Armagnac (Nogaro) mise à jour le 20.01.2022

0 Vincent gouanelle et le nv bulletin CCBA 170122.jpg

Vincent Gouanelle fait un point de presse – Élisabeth Dupuy-Mitterrand commente

Vincent Gouanelle, président de la Communauté de communes du Bas-Armagnac (CCBA), reçoit la presse le 17 janvier 2022. Il a dû annuler la traditionnelle cérémonie des vœux à cause de la crise sanitaire, mais il tient à passer en revue, avec les élus et les habitants du territoire, les réalisations et les projets en cours. Il a donc envoyé un texte en ce sens aux maires des communes adhérentes et le public reçoit, dans les jours prochains, un bulletin très détaillé. Où, également, il s'étonne que les élus mis en minorité sur la question du bassin nordique, n'acceptent pas le rejet de ce projet par la majorité lors d'un scrutin démocratique.

Une réalisation prioritaire

L'objectif prioritaire, c'est de faire venir de nouveaux médecins : c'est réussi, puisque le docteur Saint-Victor est en place au Pôle santé depuis le 5 octobre 2022 et qu'un deuxième médecin, le docteur Dieudonné, doit arriver dans le courant de février 2022. C'est une bonne nouvelle pour la population du territoire.

Faut-il chercher un troisième médecin, sachant que le Pôle santé en a perdu quatre sur cinq ? Vincent Gouanelle estime qu'il faudra attendre la suite des événements, sachant que deux des médecins qui ont quitté Nogaro ne sont pas loin (à Manciet).

Par ailleurs, autre bonne nouvelle : Maxime Roskochny, étudiant en dentaire de Luppé-Violles, a signé une convention pour une bourse d'études de la CCBA.

Un nouveau programme pour l'habitat

Un nouveau Programme d'intérêt général est lancé, à la suite de celui qui s'est terminé le 6 novembre 2021. C'est le cabinet Altaïr qui en assure l'animation. Les permanences sont inchangées :

  • 1er mercredi du mois à Nogaro à la CCBA, 77, rue Nationale à Nogaro (9 h 30- 11 h 30),

  • 2e mercredi du mois à la mairie du Houga (9 h 30- 11 h 30),

  • 4e mercredi du mois à la mairie de Manciet (9 h 30- 11 h 30).

Habitat « jeunes »

Un dossier de permis de construire a été déposé à la fin de 2021 pour 25 logements sur une parcelle de 2500 m² au lieu-dit «Pabieu» à Nogaro. Il s'agit d'un projet de logement pour jeunes actifs. Le conseil municipal de Nogaro a cédé le terrain pour un euro symbolique au Toit familial de Gascogne (HLM). La CCBA apporte 80 000 euros à ce projet.

Une Maison France services le 31 janvier 2022

L'ouverture de la Maison France services se fera dans les locaux de la MSA le 31 janvier, mais c'est une installation provisoire, en attendant que les travaux soient finis dans les locaux dans la Maison des solidarités, rue Cassou de Herre. On y trouvera deux animatrices qui aideront pour les démarches vers la Caisse d'allocations familiales, la Caisse primaire d'assurance maladie, Pôle emploi, ainsi que pour des services préfectoraux comme celui des cartes grises. Sachant que des rendez-vous avec les services fiscaux continueront d'avoir lieu à la CCBA.

Projet de déménagement à la pépinière du Nogaropole

On sait que les départements n'ont plus le droit de gérer des structures économiques : c'est pourquoi, le Conseil général doit se désengager du Nogaropole. Or les locaux de sa pépinière sont inoccupés. La CCBA va donc quitter ses locaux exigus rue de la République (ex-rue Nationale) et s'y installer en avril 2022. À court ou à moyen terme, c'est probablement la CCBA qui gérera le Nogaropole  (mais pas le circuitPäul-Armagnac qui restera la propriété du département, nous dit Vincent Gouanelle). Elle entrera ainsi dans l'action. économique.

Projets de pôles enfance-jeunesse

À Nogaro : un avant-projet a été établi par un cabinet d'architecte et une demande de subvention a été déposée dans le cadre de la DETR (Dotation d'équipement des territoires ruraux). Le bâtiment actuel est situé avenue des sports à Nogaro, à côté des établissements Peugeot.

Au Houga : Les travaux sont en cours en contrebas de l'Espace folgarien. La réception est prévue cet été.

Projet de piscine

Le projet de bassin nordique à Nogaro a été rejeté par le Conseil communautaire (26 voix contre 15). « Les conditions de sécurité financières et juridiques des propositions faites n'étaient pas réunies à long terme pour permettre un équilibre raisonnable du projet », est-il écrit dans le Bulletin n°30 de janvier 2022 de la CCBA.

Vincent Gouanelle dit comprendre la frustration des élus minoritaires, mais « regretter certains propos et certains comportements ». Il ajoute avoir « toujours le respect de l'argent public et du contribuable comme guide ». Personnellement, il se considère comme un maire parmi les maires, le primus inter pares (premier parmi des égaux).

Et le président nous dit qu'il y aura un autre projet de piscine !

Commentaire d'Élisabeth Dupuy-Mitterrand, ancienne présidente de la CCBA

Élisabeth Dupuy-Mitterrand nous joint ce 22 janvier par téléphone pour nous dire qu'elle est heureuse que la nouvelle équipe à la tête de la CCBA continue les projets engagés par l'ancienne équipe, que c'est ce qui est souhaitable. Mais elle souhaite qu'il soit indiqué qui est à l'origine des projets suivants :

  • le programme pour l'habitat est la continuation de ceux qui ont été engagés auparavant par Anne-Marie Saint-Pé (à l'époque vice-présidente de la CCBA),

  • la Résidence sociale pour jeunes actifs a fait l'objet « de trois ans de travail » par l'ancienne équipe,

  • la Maison France services a été étudiée depuis longtemps,

  • le projet de Pôle enfance-jeunesse du Houga a été voté sous l'ancienne direction et le Pôle enfance-jeunesse de Nogaro a été discuté par elle,

  • enfin, si des médecins viennent s'installer dans le Pôle santé de Nogaro, c'est parce que Pierre Guichanné, prédécesseur d'Élisabeth Dupuy-Mitterrand, avait construit ledit Pôle.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles