ça bouge au tennis club

marciac tennis club.jpg

Philippe LEMOINE, de l’Océan Indien à la terre de Gascogne

Notre nouveau professeur de tennis est un vétéran spécialiste de ce sport, qui a roulé sa bosse dans le monde, les îles françaises et en métropole. En début de carrière, il travaillait à la ligue Midi-Pyrénées où il était chargé de la formation des enseignants professionnels, et œuvrait comme conseiller en développement.

Il exerça ses talents à l’île Maurice comme Directeur Technique National, en lien avec la Fédération Internationale de tennis et le Comité International Olympique.

Devenu Directeur Adjoint à la FFT, direction du développement de la pratique sur le territoire, il fit partie du comité opérationnel de Roland Garros.

Nommé directeur régional du comité Olympique et Sportif à Mayotte, il fut chargé du développement du sport et de la formation professionnelle. Il assurera en parallèle la mission de Coordonnateur Interrégional des Outres Mers pour le Comité National Olympique et Sportif.

Quand advint la pandémie, il sera mis à disposition de l’Agence Régional de Santé de Mayotte pendant presque 18 mois pour coordonner la logistique de crise et le déploiement des centres de vaccination.

Il possède un brevet d’Etat 3e degré (maître professeur) ; ils sont seulement 3 ou 4 enseignants en activité à avoir ce diplôme. A quelques petites années de la retraite, il a souhaité revenir en métropole et s’est basé à Plaisance, proche de notre capitale du Jazz dont il est fan. Désormais, son activité professionnelle n’est pas très éloignée des responsabilités qu’il détenait dans le sport, mais dans un autre domaine puisqu’il est nommé chef de projet « Petite Ville de Demain » du Pays du Val d’Adour.

Nous le remercions vivement de nous faire partager ses compétences d’enseignants de tennis auprès des enfants et des adultes du club. Nous espérons que notre club, de dimension réduite par rapport aux clubs qu’il a eu l’occasion de fréquenter, lui apportera satisfaction et qu’il découvrira que notre convivialité gasconne vaut bien celle des îles tropicales qu’il a quittées.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles