Nogaro: la nouvelle équipe prépare les Rencontre littéraires de 2022

0 EricBusson Aaron Kindts Eva laffargue Laure Vuillermot 1bis 141021.jpg

Avec la romancière Faïza Guène comme présidente du jury du Prix littéraire des lycéens

Les Rencontres littéraires de Nogaro : une manifestation littéraire ouverte à tous, unique dans le Gers...et ailleurs. Le professeur Éric Busson, qui a tenu ce Prix sur les fonts baptismaux en 2005, peut être fier de son succès.

Le 14 octobre 2021, a lieu, dans une salle de réunion de la cité scolaire d'Artagnan, l'assemblée générale de la junior-association Un Livre dans la poche. Celle-ci pilote, avec Éric Busson, les Rencontres, dont la 17e édition aura lieu au printemps 2022. Après l'annulation des Rencontres en 2020 pour cause de crise sanitaire.

Déroulement

Le déroulement habituel de la préparation a commencé : cinq premiers romans ont été sélectionnés pendant l'été par le comité de lecture fort d'une quarantaine de lycéens. La bibliothèque de Nogaro a commandé l'ensemble des ouvrages sélectionnés, car le public non-lycéen est invité - comme à l'accoutumée - à les lire et à voter pour son roman préféré.

Les délibérations ont lieu jeudi 2 juin 2022 : on votera pour désigner le gagnant du Prix. Les Rencontres littéraires proprement dites se tiendront le lendemain vendredi 3 juin. Le Prix, d'une valeur de 1 000 euros (offert par la municipalité de Nogaro) sera remis vers 18 h 30.

Trois premiers romans sont déjà disponibles à l'assemblée générale. Ce sont :

  • Le corps le sang la rage d'Elsa Vallot (Hors d'atteinte),

  • Les Indécis d'Alex Daunel (L'Archipel),

  • Mon mari de Maud Ventura (L'Iconoclaste).

Les Rencontres

Pour qu'il y ait rencontre, il faut que les écrivains viennent à Nogaro : Éric Busson annonce que les cinq romanciers dont le roman a été sélectionné sont d'accord pour venir : c'est capital pour qu'il y ait « rencontre »…

Chaque écrivain sera installé dans une salle dans Nogaro avec un public pour lui poser des questions. Et les entretiens se poursuivront avec les écrivains (on prévoit dix auteurs avec la présidente du jury), à la salle d'animation, avant la remise du Prix.

Les libraires d'Éauze et de Marciac proposeront les romans des écrivains présents.

Aaron Kindts, qui préside la junior-association, compte sur les lycéens pour parler du Prix au lycée et en dehors, pour présenter les romans de la sélection au public le 3 juin, pour aller chercher et guider les écrivains invités etc. « Chacun a un rôle à jouer ! ».

Nouveautés

Des nouveautés sont annoncées pour cette édition :

  • le lycée Beaulieu d'Auch participe, en plus des lycées de Nogaro, Mirande, Lectoure et Condom ; il n'y en aura pas d'autre, pour que l'opération reste gérable,

  • plusieurs lycéens (de 1ère) de la junior-association, ont choisi une nouvelle spécialité : Humanités, Littérature, Philisophie (HLP) ; un groupe de journalistes viendra les briefer,

  • en décembre un écrivain animera un atelier d'écriture dans une classe de seconde et un autre se consacrera à des lycéens de 1ère qui ont choisi HLP.

La junior-association

Au début de la réunion, devant une salle comble, Éric Busson commence par expliquer les particularités des juniors-associations. Elles sont gérées par des jeunes mineurs et elles doivent avoir un adulte référent. Quand il y a des enjeux financiers, comme dans ladite junior-association, c'est lui qui les prend en charge.

Faire partie d'une junior-association permet d'apprendre comment fonctionnent associations et une entreprises.

L'association est présidée par Aaron Kindts. Eva Laffargue est vice-présidente, Laure Vuillermot, secrétaire et Neven Charrier, trésorier

Éric Busson décrit les comptes : 20 725 euros de dépenses, contre 18 000 de recettes. Les déplacements et l'hébergement des écrivains invités, ainsi que les honoraires de ceux-ci (2) représentent les principales dépenses. Le partenariat avec les collectivités publiques et surtout, avec la commune Nogaro, est essentiel pour la vie de la junior-association.

el pour la vie de la junior-association.

(1) Faïza Guène née le 7juin 1985 à Bobigny (Seine-Saint-Denis) est une rromancière et scénariste française. Son premier roman Kiffe Kiffe Demain, publié à l’âge de 19 ans, rencontré un succès mondial. Vendu à plus de 400 000 exemplaires en France et à l’étranger, il est traduit dans vingt-six langues. L’écrivaine publie par la suite cinq romans, des comédies sociales, qui explorent l’identité, notamment des Français issus de l’immigration maghrébine (Wikipedia). Les spécialistes apprécient son humour et sa langue émaillée de verlan, de quelques mots d'arabe et d'argot, qu'elle emploie à dessein pour marquer qu'elle décrit la vie de « la France d'en-bas » d'origine maghrébine. (2) Il est de coutume de rémunérer les auteurs – comme les autres artistes – car la plupart des romans sont édités à quelque 700 exemplaires ce qui ne leur permet pas de vivre.

N.B. - Sur la photo du haut de page : Éric Busson, Aaron Kindts, Eva Laffargue et Laure Vuillermot.

DR1 Christine Tamalet Faïza Guène.jpg
Faïza Guène (photo Christine Tamalet)
1 Eric Busson 1bis 141021.jpg
Eric Busson
2 La salle est pleine 1bis 141021.jpg
La salle est pleine pour l'assemblée générale
3 3 des ouvrags sélectionnés 1bis 141021.jpg
3 des ouvrages sélectionnés
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles